3 idées de recyclage des vieux vêtements


Vieux vêtements accrochés sur des cintres devant un mur gris

Déposer ces chaussures de marque dans une benne ou les mettre sur internet pour gagner un peu d'argent ?

Dans les Alpes-Maritimes, en région parisienne ou ailleurs en France, ce genre de dilemmes est dans la tête de beaucoup d'entre nous au moment de se débarrasser des vêtements.

C'est pour quoi nous avons décidé aujourd'hui de faire un article pour vous donner 3 idées originales de choses à faire avec vos vieux vêtements.


1. En faire d'autres vêtements

C'est clairement l'idée qui est la plus convaincante.

Depuis quelques années, une tendance appelée upcycling se développe, cela consiste à recycler des objets quels qu'ils soient pour en faire quelque chose de plus qualitatif, d'où le nom d'upcycling, (traduisez par recyclage vers le haut).


Ce mouvement concerne tous les objets du quotidien, cela va des lampes aux vêtements en passant par les chaises.

Les ateliers Diy (do it yourself) se multiplient à Paris et dans toute la France et l'intérêt est de plus en plus grand pour cette nouvelle forme de recyclage, vous pouvez donc sûrement trouver de tels ateliers près de chez vous et y amener vos vieux vêtements pour leur donner une seconde vie.


Vous amenez ce que vous ne portez plus et on vous montre comment le couper, le coudre pour en faire un vêtement tout neuf qui vous plaira.

Des vieilles chaussettes deviennent des gants, un jean devient une jupe, une chemise devient une robe et vous avez un nouveau vêtement à essayer devant votre miroir.

La seule limite est votre imagination, n'hésitez pas à prendre le temps de réfléchir à ce que vous pouvez faire de ce vieux pull qui vous déprime rien qu'en le regardant.

femme en train de coudre un vêtement rose sur une table avec un ciseau

Si vous n'êtes pas inspiré ou que vous n'avez pas le temps et l'envie de faire cela, il y a également de plus en plus de couturières qui se spécialisent dans l'upcycling, vous n'avez qu'à amener vos vieux vêtements et vous récupérez de nouvelles créations qu'elles ont préparé pour vous.


Il y a également de plus en plus de grandes marques qui ont vu l'ampleur du phénomène et qui lancent des collections upcycling, cependant, rien ne sert de surconsommer, vous avez déjà plein de vêtements à la maison que vous pouvez transformer, et c'est là tout l'intérêt.

D'ailleurs, à l'inverse de la fast-fashion, cette mode basée sur l'upcycling se veut proche de la mouvance de la slow-fashion.


Ces vêtements sont conçus pour durer, pas pour être remplacés cinq fois par an comme un vulgaire t-shirt d'une grande enseigne qui a été fait avec des tissus de mauvaise qualité.

Compte tenu de la crise écologique dans laquelle nous sommes, ce genre de petits gestes est extrêmement important.


L'upcycling présente l'avantage de ne pas utiliser de ressources pour transformer les vêtements là ou le recyclage classique demande souvent l'utilisation de machines sophistiquées et énergivores.

Il y a donc moins d'émissions de gaz à effet de serre, moins de pollution, moins d'eau utilisée...


Quand on sait qu'il nous faudrait l’équivalent de 13 ans pour boire la quantité d’eau nécessaire à la fabrication d’un t-shirt et d’un jean en coton conventionnel et que 2 milliards de jeans et de T-shirts sont fabriqués chaque année, on se dit qu'on fait bien mieux d'acheter un pantalon upcyclé ou de seconde main que d'acheter un pantalon neuf.

femme en train de plier soigneusement des vêtements de différentes couleurs sur une table

La question des teintures est également importante lorsque l'on parle des jeans, 20% de la pollution de l’eau industrielle dans le monde est lié au traitement et à la teinture des matières textiles, il est clair que l'on doit faire mieux dans la consommation de vêtements. Avec l'upcycling, vous pouvez customiser votre vêtement ou le teindre de façon naturelle pour lui donner un coup de jeune.


Des fruits et légumes ou des herbes sont utilisés pour teindre naturellement les vêtements.

Vous pouvez également récupérer des éléments de votre vêtement comme des broderies, une boutonnière, ou encore une fermeture éclaire et les placer sur un autre, la créativité ne s'arrête jamais...


2. Les transformer en objets

Lorsque l'on parle d'upcycling, les gens pensent souvent à transformer des vieux tissus en vêtements, mais les vêtements peuvent eux aussi se transformer en objet !

Les pull en mohair sont par exemple souvent utilisés pour faire des coussins doux, chaud et très confortable.


Tant que vous y êtes, ce n'est pas la peine d'acheter une nouvelle taie d'oreiller, cette ancienne chemise que vous aviez oublié ne pourrait pas s'accorder à votre canapé ?

Pour des réutilisations plus classiques qui ne sont pas de l'upcycling, il y a un millions de choses à faire avec les vêtements, vous pouvez découper un t-shirt en morceaux carrés ou rectangulaires pour faire des patchworks, vous pouvez faire des sacs, des morceaux de cotons pour se laver le visage, des doudous...


Il y a aussi des réutilisations qui servent à protéger les autres objets de la maison, un vieux vêtement découpé peut servir à recouvrir un carnet, deux manches mises bout à bout et garnies de tissus peuvent aussi servir de coussin bas de porte pour empêcher le froid de passer.

ours en peluche marron avec un ruban rouge autour du cou

Il ne faut aussi pas négliger les capacités de rembourrage que vous offrent tous ces vêtements. Les tissus peuvent renforcer les coudes ou les genoux des vêtements des petits-enfants (notamment avec du jean), ils peuvent aussi garnir leurs doudous.


Si vous n'aviez pas de rembourrage et que les enfants se sont fait mal en tombant, les tissus qui sont encore de bonne qualité pourront être utilisés pour soigner un bobo en s'en servant comme des compresses.

Si vous avez de jolis tissus colorés, vous pouvez aussi vous en servir pour faire des bracelets, bandeaux à cheveux ou même des ceintures pour rendre vos robes encore plus tendance..


On a assez peu parlé des jeans qui sont pourtant les pièces qui ont probablement le plus grand potentiel de réutilisation, ils peuvent être recyclés en sacs, en trousse d'école, en dessous de table...

Les anciennes bottes et chaussures peuvent aussi être réutilisées en guise de pots à plantes une fois abîmées.


N'oubliez pas le côté fun du recyclage, les vieux chapeaux sont par exemple de très bons accessoires de déguisement pour les enfants (ou pas).

Vous pouvez y coller des vieux boutons, des rubans, des sequins, tout ce que vous trouverez sur vos vieux vêtements pour les rendre plus fun.


Si vous n'avez pas d'enfants, vous pouvez les offrir à un organisme ou un centre qui accueille des enfants près de chez vous, vous ferez sûrement des heureux.

Il y a donc plein d'idées en partant des vêtements, vous en avez peut-être eu en lisant tout cela, n'hésitez plus, lancez-vous, l'activité sera en plus relaxante et ludique.


3. En faire des chiffons

chiffon jaune attaché en nœud sur un fond blanc

C'est tout bête, mais cette vieille technique est très utile, quand un vêtement n'est vraiment plus mettable et qu'il n'y a plus rien de bien en tirer, vous pouvez en faire un chiffon comme le faisait les anciens.

Cela vous évitera d'acheter de nouvelles choses pour faire le ménage inutilement et vos vieux vêtements ne deviendront pas de nouveaux déchets qui viennent s'accumuler et mettre à mal différents écosystèmes.


Il est vraiment important de tout faire pour essayer de donner une seconde vie à ses vêtements une fois qu'ils sont abîmés.

Mettre ses vêtements dans des bennes de recyclage ne suffit pas comme nous allons le voir tout de suite.


Pourquoi ne pas déposer ces vêtements dans une benne ?

Comme tout recyclage, le recyclage des vêtements est censé avoir un intérêt écologique.

Le problème, c'est que quand vous déposez vos vêtements dans une benne pour qu'ils soient "recyclés" ou "donnés", ce n'est pas réellement ce qu'il se passe dans la réalité.

Vos vêtements sont en fait envoyés dans des pays en voie de développement où ils ne sont ni recyclés ni réutilisés.


Un pays comme le Ghana reçoit chaque jour 160 tonnes de déchets textiles selon les estimations.

Ces vêtements proviennent en majorité de la fast fashion et sont donc de mauvaise qualité.

Des bacs à vêtements remplis et des collections caritatives d’Australie et du Royaume-Uni finissent donc par s'entasser à l'autre bout du monde alors que les gens pensaient faire une bonne action en donnant leurs vêtements.

vêtements accrochés à des cintres dans un magasin lumineux avec une inscription less

On ne dit pas que 100% des vêtements qui sont donnés ne servent à rien et n'ont pas un impact positif, il faut simplement savoir que le schéma don = réutilisation n'est pas automatique.

Ainsi, on ne peut pas considérer le don comme une solution viable pour se débarrasser de nos vêtements, les solutions proposées plus haut sont plus efficaces.


Au-delà de toutes ces choses, la vraie solution est de consommer moins.

Seulement 60% des vêtements produits par les marques aujourd'hui seront portés un jour. Vous vous demandez sûrement comment cela est possible alors que les grandes enseignes de mode sont de plus en plus riches, cela tient en deux mots : fast-fashion.


Les déchets font partie intégrante du modèle économique de la fast-fashion, la plupart des enseignes savent qu'elles brûleront des invendus (ce qui a des conséquences écologiques désastreuses) au moment de lancer une collection.

Elles peuvent se permettre cela car le coût de production est tellement faible qu'elles finiront quand même par être gagnantes.


La seule chose que nous pouvons faire pour lutter contre cela est de moins consommer, ce qui les incitera à moins produire.

Nous aurons en plus comme cela moins de déchets dont nous devrons nous débarrasser, les déchets que nous mettons dans les bennes à collecte et qui finissent par être envoyés à l'étranger ne valent pas mieux que ceux de la fast-fashion.


Beaucoup de ces vêtements sont placés dans une décharge à ciel ouvert, s'échouent près des océans ou sont brûlés pour terminer leur cycle de vie.

Les textiles synthétiques peuvent mettre des centaines d’années à se décomposer et vous connaissez déjà les dégâts qu'ils causent dans les océans, on se tire donc une balle dans le pied en agissant ainsi.

homme avec une chemise derrière son ordinateur en train d'acheter quelque chose avec une carte bancaire

Pollution, érosion de la biodiversité, réchauffement climatique, nos déchets textiles jouent un rôle dans toutes ces catastrophes, cela ne peut pas continuer ainsi.

Sans oublier le fait que la production des vêtements elle-même a un impact environnemental non-négligeable, il est donc grand temps de produire moins.


Pourquoi ne pas les vendre sur internet ?

Vous vous dites sûrement que vous faites une bonne action en vendant un vêtement de seconde main sur internet et puis vous avez aussi la satisfaction de gagner un petit peu d'argent.

L'idée de la seconde main est en effet très bonne à l'origine, le problème, c'est l'excès dans lequel on est en train de tomber aujourd'hui.


Il y a tellement de plateformes de vente de seconde main et tellement de vêtements à vendre que l'on finit par retomber dans de la surconsommation en achetant des choses dont nous n'avons pas besoin car nous sommes confrontés à toute cette offre.

L'autre effet pervers de la seconde main est que nous finissons par acheter des vêtements en nous disant que s'il ne nous plaît pas, on pourra toujours le revendre.


Le problème est toujours le même, cela entraîne de la surconsommation, il y a donc des ressources gaspillés, toujours plus de transport, d'emballages, de déchets...

L’aspect économique est aussi très important dans l'upcycling que l'on a cité au début de l'article.

femme chic avec des lunettes de soleil porte beaucoup de sacs de vêtements

La matière première étant récupérée, elle ne coûte rien ou presque, ce qui rend l'upcycling accessible à tous.

Vous vous y retrouverez donc financièrement en upcyclant vos vêtements plutôt qu'en les vendant, tout en ayant un impact environnemental plus positif.


Conclusion

Il y a nécessité d'un changement de mentalité, il faut cesser de se dire qu'on achète un vêtement qui ne nous plaît pas vraiment mais qui est pas cher parce que cela ne nous coûte pas beaucoup, ces "petits" achats accumulés finissent par vous mettre dans le rouge et par dégrader la seule planète que nous pouvons habiter.


A l'époque à laquelle nous sommes, il n'y a également plus de place pour les "j’ai déjà un pull bleu mais celui-ci a un joli détail sur le col et une nuance un peu plus foncée, je l'aime bien, donc je l’achète”.


Consommer mieux, ce sont de bonnes petites habitudes à prendre, laissez tomber le « réflexe shopping » du samedi après-midi, cela n'est bon ni pour votre porte-monnaie, ni pour votre environnement, ouvrez plutôt vos horizons en vous lançant dans des activités culturelles, sportives, apprenez de nouvelles choses, les publicités qui nous harcèlent partout ne doivent pas nous faire oublier que nous avons plein de possibilités beaucoup plus intéressantes et épanouissantes que de consommer !


Cela va crescendo, si vous commencez à penser comme ça aujourd'hui, vous angoisserez rien qu'en passant devant un magasin où les gens se précipitent pour faire les soldes dans 6 mois, vous en serez à un nouveau stade dans votre vie...

4 vues0 commentaire