4 aliments qui affaiblissent le système immunitaire


chips, verre d'alcool, bacon et donuts

Depuis un peu plus de deux ans, on entend parler "d'immunité" à la moindre occasion.

Entre compléments alimentaires qui peuvent être dangereux et remèdes naturels parfois recommandés par des personnes peu fiables, il est compliqué de s'y retrouver. Ce qui est certain, c'est que l'alimentation joue un grand rôle dans le renforcement ou l'affaiblissement de votre système immunitaire.

Nous allons donc aujourd'hui faire un point complet sur les aliments qui mettent en danger votre système immunitaire et qui pourraient augmenter vos chances d'attraper de vilains virus cet hiver.


Qu'est-ce que le système immunitaire ?

Cette expression fait en effet partie de celles que beaucoup de gens utilisent à tort et à travers sans savoir réellement ce à quoi cela correspond.

Notre système immunitaire est en fait tout simplement notre bouclier contre tous les virus que nous pouvons croiser.


C'est la raison pour laquelle une affaiblissement du système immunitaire est si critique, nous inhalons entre 17 000 et 40 000 virus par minute, si nous ne pouvons pas nous protéger, nous sommes assurés d'être tout le temps malade et les conséquences peuvent même être critiques si nous ne faisons pas attention (des gens décèdent de la grippe à cause d'un système immunitaire trop faible).


En plus de cela, un affaiblissement du système immunitaire entraîne souvent une fatigue chronique et rend plus vulnérable aux mycoses et aux allergies.

Toutes sortes de maladies sont liées au système immunitaire, nous aurions presque pu appeler cet article, "4 aliments qui dégradent votre santé."


Quel impact a l'alimentation sur le système immunitaire ?

homme en train de manger une part de pizza avec sa copine qui le regarde

Pour faire simple, un impact immense.

Il ne sert à rien d'essayer tous les "remèdes miracles" si vous ne prenez pas soin de votre alimentation en premier lieu.

Des chercheurs du National Institutes of Health aux Etats-Unis ont démontré que l’alimentation occidentale actuelle et notamment les fast-foods avaient un impact négatif sur notre immunité.


On entend parfois parler de "superaliments" exotiques difficiles à trouver qui coûte une fortune pour renforcer son immunité, rassurez-vous, il ne s'agit pas de ça ici.

En effet, on évoquera sûrement de simples aliments locaux qui vous permettent de renforcer votre immunité dans un autre article mais on va pour aujourd'hui simplement vous parler de familles de produits que vous consommez probablement au quotidien et qui vous affaiblissent un peu plus chaque jour.


1. Les produits salés

Le sel est un très grand danger pour votre santé, il favorise l'hypertension, abîme votre foie et affaiblit donc votre système immunitaire.

On parle bien sûr ici de l'excès de sel, le sodium est un élément essentiel de notre organisme que nous devons consommer, mais en quantité restreinte.


Des chercheurs du CHU de Bonn, en Allemagne, ont fait une étude qui a une montré qu’une alimentation riche en sel appauvrissait significativement les défenses immunitaires antibactériennes.

Le problème avec le sel, c'est que lorsque l'on entend excès, on pense toujours qu'il faut vider la salière dans son plat pour atteindre ce stade, en réalité, cela arrive bien avant.


Les participants à cette étude n'ont consommé que six grammes de sel en plus par jour avant de montrer des déficiences immunitaires prononcées.

L'OMS recommande même de ne pas dépasser les cinq grammes par jour.

Saler ses plats n'est donc pas une très bonne habitude, mais ce n'est pas ce qui il y a de plus nocif, ce qui est le plus dangereux, c'est le sel "caché".

Allée d'un supermarché avec des promos affichées en gros

Ce sel caché, il se trouve principalement dans les aliments préparés et préemballés.

En moyenne, environ 80% du sodium que nous ingérons provient d’aliments transformés comme les fromages, les produits de charcuteries et autres viandes (tout particulièrement les viandes rouges et transformés comme les cordons bleus), les pizzas, les quiches et sandwichs, les sauces comme la moutarde et la mayonnaise ou les sauces toutes faites comme celles pour les pâtes et les aliments séchés ou fumés.


D'autres aliments du quotidien qui paraissent inoffensifs comme le pain et les biscottes ou même certains biscuits en contiennent.

Vous vous en doutez probablement, mais ce n'est pas une très bonne idée de prendre des chips pour combler votre faim si vous avez un petit creux, privilégiez les fruits secs ou à coque sans sel ajouter par exemple.


Ils peuvent même remplacer les biscuits apéritifs pour bien commencer le dîner, ces derniers étant eux aussi beaucoup trop salés.

Acheter des plats préparés ou du surgelé (frites, nuggets, poisson pané...) est destructeur pour votre santé et le fait qu'ils soient quasiment systématiquement bourrés de sel n'est qu'une raison parmi tant d'autres.


Le sel peut se cacher dans un tas de produits insoupçonnés que nous ne pouvons pas tous lister, faites donc toujours bien attention à ce que vous achetez et évitez d'acheter des aliments déjà assaisonnés quels qu'ils soient.

Lire les étiquettes vous aidera à discerner le vrai du faux.


Ces dernières indiquent souvent les quantités de sodium, mais il faut multiplier ce chiffre par 2,5 pour connaître la quantité réelle de sel ! (1g de sodium = 2,5g de sel).

Les soupes, les bouillons et les légumes conservés par exemple que vous voyez peut-être comme les alliés de votre santé sont souvent bourrés de sel lorsque vous les achetez en grande surface.

velouté jaune dans un bol avec des graines et une cuillère

Choisissez plutôt les recettes de soupe faite maison ou les petits légumes bio de votre primeur local, cela sera bien mieux pour vous !

Si vous éliminez les aliments transformés, vous aurez donc beaucoup moins de problèmes avec le sel.


Malgré cela, il peut arriver que certains aient un peu la main lourde sur le sel en cuisine parce qu'ils ne savent pas comment donner du goût à leur plat autrement, nous allons donc vous donner quelques pistes. Quand il est de saison, vous pouvez misez sur le citron !


C'est un fruit plein de vitamines (surtout de la vitamine C), ce qui vous permettra de renforcer vos défenses immunitaires.

Sinon, les herbes aromatiques séchées ont elles l'avantage de pouvoir être utilisées toute l'année puisqu'elles se conservent indéfiniment.


Elles ont le pouvoir de parfumer et relever toutes vos recettes salées et même sucrées si vous utilisez de la menthe.

Elles vous permettent donc de limiter votre consommation en sel mais aussi en sucre, ce qui est aussi très important pour préserver votre système immunitaire comme on va le voir tout de suite.


2. Les aliments sucrés, forcément...

Eh oui, en général, quand on parle de sel, le sucre n'est pas loin, et vice versa.

Une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition nous dévoile de manière plus précise les raisons de la nocivité du sucre pour notre système immunitaire.

Les participants à l'étude ont été divisés en deux groupes, certains ont ingéré 100g de sucre au réveil et certains ne l'ont pas fait.

différents types de pâtisseries posées sur une table

Les chercheurs ont ensuite pu constater que les personnes qui avaient consommé du sucre voyaient enregistraient un affaiblissement de leurs cellules immunitaires dans leurs capacités à se défendre contre les bactéries.

Les effets ont commencé à apparaître 1 à 2 heures après l’ingestion du sucre et ont persisté jusqu’à 5 heures après !


Au delà de cette observation, le fait de consommer beaucoup de sucre met en danger votre santé car cela vous expose à un risque de diabète, une maladie qui affaiblit grandement votre système immunitaire.

Comme pour le sel, le sucre le plus dangereux n'est pas la poudre blanche ou celui qui se trouve naturellement dans des aliments comme les fruits mais bien le sucre caché qui vient des produits transformés.


Prenons l'exemple des vinaigrettes.

Beaucoup d'entres elles se présentent comme légères et cela pourrait vous pousser à croire qu'elles sont sans danger.

La réalité est que la baisse de gras est compensée par de hautes concentrations de sucres cachés, ce sont des aliments à éviter.


Et pour les enfants (ou les plus grands), pas de ketchup non plus !

Vous vous en doutez sûrement compte tenu de son goût, le ketchup contient énormément de sucres.

De manière générale, il y a du sucre caché dans beaucoup de sauces et de produits vendus dans le commerce (les plats cuisinés et les surgelés sont de véritables poisons !), il faut donc lire attentivement les étiquettes et sérieusement se méfier de tout ce qui se termine en -ose (glucose, fructose...).


Laissez moi terminer en vous rappelant que vous devez également prendre vos précautions lorsque vous achetez vos jus de fruits, beaucoup de ceux qui sont vendus en supermarchés contiennent en réalité plus de sucre ajouté que de fruits.

verres de jus d'orange à moitié rempli sur une table blanche

Il en va de même pour les gelées, compotes, fruits en conserve, sirops, confitures, pâtes à tartiner, barres de céréales ou barres chocolatées, bonbons, paquets de "céréales" de la grande distribution, les tablettes de chocolat au lait hyper sucrées, les glaces et autres yaourts ou boissons lactées aromatisés qui sont souvent très (trop) sucrés.


Certaines liqueurs et vins contiennent également beaucoup de sucre.

D'ailleurs, il n'y a pas qu'à cause du sucre que l'alcool met en danger votre système immunitaire, voyons en détail pourquoi ces boissons vous rendent vulnérable.


3. L'alcool, encore plus dangereux qu'on ne le croit ?

On pense en effet plus aux accidents de la route ou aux maladies du foie quand on parle des dangers liés à l'alcool mais ce dernier attaque aussi votre système immunitaire.

Les chercheurs s'intéressent en effet de plus en plus aux effets néfastes insoupçonnés de la consommation d'alcool et si une équipe a découvert qu'un cas de cancers sur 25 est lié à l'alcool, une autre étude parue dans la revue Alcohol Research a montré que les boissons enivrantes mettaient à mal les défenses immunitaires.


Boire trop d’alcool peut ainsi nuire à la capacité du corps à se défendre contre les infections, mais aussi détériorer la récupération après une lésion tissulaire (que cela concerne une lésion cérébrale, musculaire, osseuse…).

Les scientifiques ont plus particulièrement fait un lien entre la surconsommation d’alcool et la pneumonie.


La consommation d’alcool n’a en plus pas besoin d’être régulière pour avoir des conséquences négatives sur le système immunitaire selon l'étude.

Une consommation excessive, même si elle est occasionnelle, a des effets délétères sur l'organisme.


4. Les graisses saturées, ces poisons...

deux mains qui tiennent un hamburger très gras

L'étude sur les fast-food que l'on évoquait au début de l'article a en effet montré que les graisses saturées avaient des effets pro-inflammatoires.

Si vous ne connaissez pas les graisses saturées, on vous les présente rapidement.

Les produits transformés que vous pourriez acheter en grande surface sont souvent riches en "acides gras trans".


Ces graisses trans augmentent le cholestérol total et surtout le "mauvais" cholestérol, elles font en outre diminuer le "bon" cholestérol et tout cela affaiblit votre système immunitaire.

Les termes qui indiquent la présence de gras trans sur les étiquettes sont : huile végétale hydrogénée, huile végétale partiellement hydrogénée, graisses végétales hydrogénées, margarine hydrogénée.


En plus des produits transformés, ces acides gras saturés se trouvent notamment dans le beurre ou le fromage qui sont à consommer avec modération.

En cuisine, remplacez le beurre par des huiles bio pressées à froid (riche en Oméga 3 comme l'huile de noix c'est encore mieux).

Sur les tartines, vous pouvez vous faire plaisir de temps en temps mais jamais avec excès.


Conclusion

Vous l'aurez compris, les principaux ennemis de votre santé immunitaire sont les produits transformés.

On a évoqué dans cet article les aliments en eux-mêmes mais on pourrait aussi appeler des additifs, qui nuisent eux aussi à votre santé.


Enfin, il faut faire attention à ne pas affaiblir son système immunitaire en consommant en excès des produits qui sont normalement sans danger.

C'est le cas par exemple du café, c'est un puissant excitant et si vous en consommez plus de trois tasses par jour, vous risquez de perturber votre cycle du sommeil et donc d'avoir une fatigue chronique et d'affaiblir vos défenses immunitaires.


C'est tout pour aujourd'hui, prenez soin de vous et des autres !!!


9 vues0 commentaire