4 choses à savoir sur le jeûne hydrique

Dernière mise à jour : 3 mai


femme boit de l'eau dans une bouteille en verre sous un grand soleil

Pendant combien de temps ?

1 jour, 3 jours, 7 jours, 1 semaine... les témoignages de perte de poids et les avis sur le jeûne hydrique diffèrent quasiment tous.

Nous allons donc vous en parler en détail aujourd'hui pour que vous puissiez savoir si ce jeûne est vraiment utile et si oui pendant combien de temps vous devriez le pratiquer avant que cela ne devienne dangereux pour votre santé...


1. Qu'est-ce que le jeûne hydrique

Une cure de jeûne hydrique consiste à ne pas s'alimenter mais à simplement boire pendant une période de temps donné qui peut varier de 1 jour à plusieurs semaines.

Les personnes qui pratiquent ce genre de jeûne ne passent en général pas des journées "classiques" mais passent leur journée à faire du yoga, des exercices de respiration, à se reposer, à méditer et à faire diverses activités qui ne demandent pas trop d'énergie physique.


Le but est bien sûr de perdre du poids mais surtout de "purifier" son organisme pour régler un ou plusieurs problèmes de santé physique ou de santé mentale.

Ce genre d'expériences attire de plus en plus de gens à cette époque où la nourriture est responsable de très nombreux problèmes de santé.

Beaucoup de gens choisissent de participer à des stages ou à des "retraites collectives" pour pratiquer un tel jeûne.


Le but est d'avoir une dynamique de groupe pour tenir mentalement et physiquement, il y a également des activités qui sont organisées pour stimuler les participants mentalement et empêcher que la sensation de faim ne prenne trop de place dans leur esprit.

Il est bien sûr très important de boire beaucoup plus qu'à l'accoutumée pendant que l'on pratique ce jeûne car il y a normalement une partie de nos besoins journaliers en eau qui nous sont apportés par l'alimentation.

homme tient dans sa main une gourde en verre avec de l'eau

Les 1,5 L d'eau quotidien (qui ne sont déjà pas respectés par 75% des gens) doivent être remplacés par 3 litres d’eau par jour.

La déshydratation peut avoir des conséquences terribles (diarrhées, vomissements, crampes...), cet aspect n'est donc pas du tout à négliger.


Il est de toute façon nécessaire de boire beaucoup d'eau pour purifier son organisme, c'est en urinant que l'on élimine les toxines, il est bien évidemment impossible d'uriner sans boire.

Il n'y a que les boissons sans sucre qui sont autorisées, les tisanes sont utilisées en priorité avec l'eau.


Si des participants ne se sentent vraiment pas bien pendant le jeûne, ils peuvent également prendre des bouillons de légumes sans huile et sans aucun assaisonnement quel qu'il soit.

La pratique du jeûne connait un regain d'intérêt ces dernières années avec la recherche d'alternatives aux modes de vie qui nous sont proposés par la société qui peuvent être destructeurs pour notre santé physique et mentale.


Cependant, la pratique du jeûne est extrêmement ancienne, on la retrouve dans différentes religions (Carême chez les catholiques, Yom Kippour chez les juifs, Ramadan chez les musulmans...).

Ces jeûnes ne sont toutefois pas des jeûnes hydriques, la pratique ancienne la plus proche du jeûne hydrique nous vient de la Grèce antique.


Hippocrate, doyen de la médecine moderne recommandait aux malades de ne pas ingérer de solide dans les sept jours suivants l'apparition de symptômes pour "soigner leurs petits maux".

Le jeûne et sa pratique ne sont pas du tout encadrés par les structures médicalisés aujourd'hui en France, peu d'études sont menées, et n'importe qui peut promettre monts et merveilles dans le but de vendre ces services.

jeune femme souriante se cache un œil avec une feuille

Cela peut être très dangereux comme on le verra à la fin de l'article.

Personne ne connaît avec exactitude les bénéfices du jeûne, qu'il soit hydrique ou non.

Nous allons tout de même essayer de vous donner tout de suite un élément de réponse.

2. Est-ce efficace ?

Les naturopathes affirment souvent que le jeûne hydrique permet de mettre le système digestif au repos.

Cela est vrai du point de vue des faits car si votre estomac est vide, il n'a rien à digérer et il est donc forcément au repos.

Le but d'avoir cet estomac au repos est d'éliminer les toxines, c'est là qu'il y a un manque de preuves.


Boire beaucoup d'eau vous permettra d'uriner, ce qui vous permettra d'éliminer les toxines, comme on l'a expliqué plus haut.

Cependant, rien n'indique que le fait que votre estomac soit vide vous aide à éliminer les toxines plus rapidement.

Les défenseurs du jeûne hydrique prétendent également que ce dernier permet d'assainir le microbiote.


Les recherches sur le microbiote (ensemble des bactéries qui se trouvent dans l'intestin) sont assez récentes et il est difficile de mesurer les bienfaits réels de telle ou telle pratique, cependant, il semblerait que cette affirmation soit vraie.

En dehors de cela, le jeûne hydrique permet forcément de perdre du poids lorsqu'il est pratiqué pendant plusieurs jours d'affilée puisque vous n'ingérez tout simplement pas de calories.


Mais si vous n'adoptez pas de bonnes habitudes alimentaires, vous allez reprendre vos kilos tout aussi vite.

Pour, perdre du poids durablement, il faut avoir une bonne hygiène de vie générale, bien manger, bien dormir, avoir une activité physique régulière...

femme avec un chapeau et une robe en train de cueillir des fleurs dans un champ

Pour, perdre du poids durablement, il faut avoir une bonne hygiène de vie générale, bien manger, bien dormir, avoir une activité physique régulière...

Enfin, le jeûne hydrique est comme toutes les autres formes de jeûnes censé avoir des bienfaits sur la santé mentale.


Une synthèse d'études cliniques a montré que le jeûne amenait souvent un niveau plus élevé de vigilance, une amélioration de l'humeur, un sentiment de bien-être, et même parfois de l'euphorie entre le deuxième et le septième jour.

Cette partie est bien sûr impossible à évaluer clairement, quelle est la part de bienfaits réels, quelle est la part d'auto-persuasion ?


Nul ne peut réellement le savoir.

L'efficacité supposée de ce jeûne varie bien sûr selon le temps, les effets positifs ne sont pas observés à long terme.

D'ailleurs, il faut savoir ne pas aller trop loin dans ce jeûne pour éviter de se mettre en danger, nous allons aborder cette épineuse question sans plus attendre.


3. Pendant combien de temps le pratiquer ?

La plupart des naturopathes estiment que le jeûne hydrique doit être pratiqué pendant au moins 3 jours pour être efficace, une durée de 5 à 7 jours serait optimale.

Les stages d'une durée incroyablement longue de plusieurs semaines sont eux très dangereux et fortement déconseillés.


Il est aussi nécessaire de bien se préparer en enlevant les différentes catégories d'aliments (d'abord les féculents, puis les protéines, puis les fruits et légumes...) petit à petit plusieurs jours avant le début du jeûne.

À la fin du jeûne, c'est la même chose, il ne faut pas brusquer l'estomac en le faisant travailler de manière intense.

femme habillée en gris en train de manger une salade bien variée

On consomme des aliments pauvres en fibres et en glucides puis on recommence à manger normalement petit à petit.

Il y a donc comme vous pouvez le constater de très nombreuses précautions à prendre avant de commencer une telle cure.

Ces précautions sont loin d'être superflues car les dangers sont réels comme vous allez le découvrir...


4. A quel point cela peut-il être dangereux ?

Cela a fait la une des journées il y a quelques semaines (ou mois selon le moment où vous lisez l'article), une femme de 44 ans qui participait à un stage de naturopathie où le jeûne hydrique était pratiqué est décédée.

Elle avait entamé une cure de jeûne au château de Brou près d'un mois avant le drame, d'où l'importance de ne pas repousser les limites de son corps trop longtemps comme on l'a dit plus haut.


Bien que l'enquête pour "homicide involontaire" soit en cours et qu'il n'y ait à ce jour pas de conclusions définitives, plusieurs participants à cette cure ont témoigné des mauvaises conditions d’accompagnement durant cette retraite, un acte de négligence qui peut être rédhibitoire lorsque l'on s'adonne à de telles expériences.

Des participants se plaignaient de douleurs et de vomissements sans qu'aucun accompagnateur ne prenne de mesures importantes pour lutter contre cela.


Il y avait en fait un point quotidien et les organisateurs ne s'inquiétaient pas de l'absence de certains participants à ce rendez-vous.

Le naturopathe Eric Gandon qui était responsable de cette cure, a déclaré que les "participants qui ne sont pas présents au point du matin doivent informer l'équipe par mail ou par téléphone".

homme malade sur son lit se tient la tête et a du mal à se lever

Un arrêté préfectoral interdisant la poursuite de cette cure de jeûne hydrique a été émis par le parquet.

En plus de ce drame, certains participants ont expliqué que jeûne ne les avait pas du tout aidé, il les a au contraire fait maigrir de manière anormale et les a affaibli.


De manière générale, le jeûne hydrique peut avoir de nombreux effets secondaires très néfastes.

Il y a bien sûr la sensation de faim qui peut être difficilement supportable mais aussi les vomissements que l'on évoquait plus haut, les insomnies, les nausées, la grosse fatigue et les malaises.

D'un point de vue mental, le jeûne hydrique n'est pas forcément plein de bienfaits comme où nous le promet.

Il est possible de ressentir un mal-être durant le jeûne car on a l’impression de s’infliger une punition selon des spécialistes de jeûne.


L'effet inverse est également possible, certaines personnes peuvent développer des troubles du comportement alimentaire en associant le fait de manger à une mauvaise chose car elles seront conditionnés par ce jeûne.

A long terme, il peut également y avoir des conséquences très négatives.


Perte de masse musculaire, carences de toutes sortes (vitamines, protéines, minéraux...), votre corps pourrait sérieusement en souffrir. Certains médecins estiment même que des dérèglements métaboliques et hormonaux pourraient être à craindre.

Enfin, le dernier risque avec le jeûne est l'emprise mentale que peuvent avoir les organisateurs sur certains participants lors des stages.

homme effrayant capuché avec des yeux rouges et une barbe

Il n'y aucune structure claire en ce qui concerne la pratique de la naturopathie.

Ainsi, il y a des gens bienveillants qui ont des connaissances réelles ou qui pensent en avoir mais il y a aussi des gens qui peuvent s'avérer très dangereux.


Nombreux sont les gourous ou charlatans qui utilisent des dispositifs comme des stages de jeûne pour emmener les participants vers des dérives sectaires.

Ils profitent du désespoir de gens isolés et/ou perdus pour leur soutirer de l'argent ou leur faire du mal de toute autre manière.


Même les personnes bien attentionnées qui ne maîtrisent pas totalement leur sujet ou qui veulent dépasser leur champ de compétences en abordant des sujets plus psychologiques ou sociales avec les pratiquants peuvent faire de gros dégâts.

Le fait de voir des gens se radicaliser ou se renfermer sur eux-mêmes est un signe qui doit alerter.


Conclusion

Le jeûne hydrique est donc une expérience qui est assez dangereuse pour des bénéfices qui sont très opaques.

Quand bien même ils seraient réels, il y a d'autres moyens de les atteindre.


Une alimentation riche en fibres (légumineuses, céréales complètes, graines...) vous permettra d'assainir votre microbiote, manger plus léger (notamment le soir) vous permettra de laisser votre estomac se reposer, il n'y a pas de raison d'arrêter de s'alimenter pour cela.

salade composée avec de la vinaigrette et du pain sur une table

Il y a aussi des aliments qui font beaucoup travailler votre estomac que vous pouvez moins consommer comme les produits gras (fromages, aliments frits, produits industriels transformés de manière générale), les épices et les viandes (tout particulièrement les viandes rouges et transformées).


Les excitants comme le café ou le thé peuvent également faire du mal à votre estomac lorsque vous les consommez en quantité importante (à remplacer par les tisanes).

Enfin, l'alcool, et les boissons gazeuses (boissons énergisantes, sodas, eau gazeuse...) ne sont pas bonnes pour la santé et font travailler votre estomac inutilement.


La nourriture est l'élément de base de l'être humain avec l'eau, c'est là que notre corps et notre cerveau vont puiser tout ce dont ils ont besoin, s'en priver n'est pas la meilleure chose à faire, il vaut mieux prendre de bonnes habitudes alimentaires à long terme.

Les femmes enceintes et allaitantes ont même interdiction de jeûner car cela pourrait mettre en danger leurs bébés.


C'est la même chose si vous êtes malades (diabète, carences de toutes sortes, maladies chroniques, cancers...) ou pas en pleine possession de vos capacités physiques, ce jeûne est plus éprouvant qu'autre chose, il faut pouvoir le supporter.


Les personnes qui ont des troubles psychiatriques ou des troubles du comportement alimentaire (TCA) ne devraient également pas prendre part à ce genre de jeûnes pour éviter de voir leurs symptômes s'aggraver (normalisation de la privation qui peut devenir très dangereuse).


Vous en savez donc plus sur le jeûne hydrique, c'est tout pour aujourd'hui, prenez soin de vous et des autres !!!

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout