top of page

4 impacts de l'agriculture intensive sur l'environnement


scientifique avec une combinaison intégrale et un masque en train de faire des études dans une serre

Venue des Etats-Unis, l'agriculture intensive est indispensable dans le système dans lequel nous sommes actuellement.

Les PDF et infographies qui prouvent cette information sont très nombreux.


Cependant, on sait aussi que ce type d'agriculture a beaucoup d'effets néfastes sur notre environnement et met en danger notre capacité à vivre sur la seule planète que nous pouvons habiter.

Nous allons donc voir aujourd'hui quels sont ces effets néfastes et si il est possible de produire autrement que de manière intensive...


Qu'est-ce que l'agriculture intensive ?

Comme d'habitude, on commence par définir ce dont on est en train de parler pour que personne ne soit perdu.

L’agriculture intensive, aussi appelée agriculture productiviste, désigne un ensemble de méthodes de production agricole qui visent à produire beaucoup de nourriture dans des espaces restreints.

Le but est d'augmenter la rentabilité des terres agricoles.

Pour ce faire, l'agriculture intensive a souvent recours à l'usage d’intrants (un élément donné qui entre dans le processus de production) en masse.

Les intrants servent à augmenter le taux de production par rapport aux facteurs de production, ces facteurs sont la main d’œuvre, mais aussi le sol ou les autres moyens de production.


Ces intrants sont donc principalement des engrais chimiques et des pesticides (herbicides, fongicides, insecticides…).

A noter que dans le bio qui exclut les pesticides chimiques, l'agriculture intensive existe aussi, elle repose sur l'utilisation de pesticides naturels comme le cuivre, sur une augmentation de la main d'œuvre et parfois sur l'utilisation des animaux (vers de terre pour retourner la terre, abeilles...).

abeille en train de faire la pollinisation d'une fleur violette en pleine nature

Ce système n'est pas parfait d'un point de vue environnemental mais il est forcément moins polluant et permet de mieux préserver la biodiversité que les systèmes modernes qui s'appuient sur des produits chimiques souvent toxiques.


Comment et pourquoi a-t-elle été mis en place ?

Lorsque l'on parle d'agriculture intensive, on fait donc davantage référence au système industrialisé qui utilise produits chimiques et machines en tout genre (qui remplacent parfois la main d'œuvre humaine).

Ce système a été mis en place pour une raison très simple, il a été considéré comme le plus simple pour subvenir aux besoins alimentaires de populations en hausse par le passé.


Les décideurs ont alors estimé qu'il valait mieux augmenter le rendement par hectare et par travailleur que d'augmenter le nombre de terres cultivés ou d'agriculteurs.

C’est après la Seconde Guerre mondiale et sous l'impulsion des Etats-Unis que la plupart des pays industrialisés ont mis en place des politiques qui ont permis l'avènement de l’agriculture intensive.


Le progrès technique qui a eu lieu a la même époque, notamment dans les industries mécanique, chimique et génétique, a transformé cette vision en réalité.

Des cultures de grande envergure avec une main-d’œuvre réduite ont alors vu le jour, ce qui a permis a beaucoup de grandes entreprises d'agroalimentaire de faire de plus en plus de profits en achetant des matières premières à bas prix.


Le problème, c’est que le recours excessif aux engrais, aux pesticides et aux autres mécanismes liés à l'agriculture intensive ont causé de nombreux problèmes environnementaux.


1. Pesticides et biodiversité, mauvais ménage

homme avec une casquette en train d'épandre des pesticides dans un champ

Il est en grand temps d'entrer dans le vif du sujet en évoquant le plus grand problème environnemental lié à l'agriculture intensive, l'utilisation excessive de pesticides.

Si vous venez souvent sur ce site, vous savez déjà que les pesticides représentent un grand danger pour la santé de beaucoup de gens mais c'est loin d'être le seul problème.


On parle souvent des pesticides sans savoir réellement ce que c'est, pour vous donner une définition rapide, "un pesticide ou produit phytosanitaire est une substance très souvent chimique qui a pour fonction de détruire une ou plusieurs espèces d'êtres vivants."


Les plus répandus sont les herbicides qui servent à lutter contre les mauvaises herbes, les insecticides qui servent à lutter contre les insectes et les fongicides qui permettent de lutter contre les champignons.

Il existe cependant beaucoup de nombreuses autres variétés de pesticides : contre les rongeurs, les corbeaux...


Vous comprenez donc que la seule unique et fonction des pesticides est de tuer des êtres vivants pour que la rentabilité puisse être accrue.

Le problème quand on se met à utiliser de tels produits en masse, c'est que l'on tue tellement d'êtres vivants que l'on contribue à un phénomène appelé érosion de la biodiversité.


La biodiversité désigne l'ensemble des êtres vivants présents sur la terre (faune, flore et êtres humains).

Lorsque l'on parle d'érosion de la biodiversité, on parle du fait que différentes actions des humains contribuent à la disparition des autres êtres vivants.

Au-delà du fait que l'on puisse se soucier de leur sort, ces disparitions ne sont pas sans conséquences pour les êtres humains.

oiseaux de différentes couleurs s'accrochent à un objet suspendu dans une plaine d'herbe