5 choses à savoir sur l'alcoolorexie

Dernière mise à jour : 21 avr.


jeune femme boit un cocktail avec des glaçons et une paille

En France, les associations et centres contre ce régime se multiplient.

La définition de ce régime est une perte de poids cyclique qui est due à une réduction des repas combinée à une forte consommation d'alcool.


Ce fléau touche principalement les femmes, qui "doivent" faire plus attention à leur ligne que les hommes selon les diktats de la société mais il y a également de plus en plus de cas masculins qui sont recensés.

Faisons donc un point aujourd'hui pour vous informer sur ce phénomène dangereux ou vous aider à en sortir.


1. Définition

On l'a expliqué rapidement en intro, manger moins pour être ivre plus rapidement et ne pas ingérer trop de calories, c'est à cela que se résume l'alcoolorexie.

Il y a aussi parfois une tendance boulimique dans l'alcoolorexie, les personnes concernées mangent en grande quantité sous l'effet de l'alcool et se font ensuite vomir pour ne pas stocker les calories.


Ce concept vient encore une fois du monde anglo-saxon (alcoolorexie est la traduction française de drunkorexia en anglais).

L'alcoolorexie est également appelée parfois ébriorexie.

Ce phénomène touche principalement les jeunes femmes (moins de 30 ans).

En plus de ne pas vouloir cumuler les calories de l'alcool et celles de la nourriture et de vouloir être saoul plus vite, certaines de ces jeunes femmes sautent des repas dans le but d'économiser de l'argent pour acheter de l'alcool.


2. Le phénomène est-il répandu ?

femme blonde avec un piercing au nez est fatiguée et se repose sur un rebord de fenetres

Une étude publiée dans la revue Australian Psychologist a tiré la sonnette d'alarme en 2016 car on pouvait y lire que quasiment 60 % des étudiantes australiennes avaient déjà sauté des repas pour ressentir plus rapidement les effets de l'alcool.


Une étude préalable, publiée fin 2011 par l’université du Missouri, inquiétait déjà les spécialistes car elle révélait qu' "une étudiante américaine sur six saute le repas avant de sortir en soirée".

En France, le phénomène est également de plus en plus courant.


3. Quels sont les risques ?

L'alcoolorexie n'est pas médicalement reconnue, il n'y a donc pas de symptômes officiels.

Le premier risque est cependant très simple : devenir alcoolique. L'alcoolorexie implique en effet de boire une très grande quantité d'alcool, l'alcool étant extrêmement addictif, boire de cette manière peut avoir des conséquences effroyables à long terme.

Le simple fait que l'alcool remplace quelque chose dans votre vie (ici la nourriture) est inquiétant.

Quand l'alcool prend une telle place dans la vie d'un individu, il y a un réel risque de sombrer et de ne plus pouvoir vivre sans.


On savait déjà qu'une forte consommation d'alcool causait des dommages au cerveau, ce que les scientifiques ont démontré récemment, c'est que si on est en plus à jeun, le cerveau, en situation d'hypoglycémie, est encore plus vulnérable et les comas éthyliques sont plus fréquents et plus graves.

jeune femme boit de l'alcool dans son lit en étant recouverte par une couverture