8 bienfaits des fruits à coque (bio)

Dernière mise à jour : 16 mars


bienfaits fruits à coque

La liste des recettes (gâteau, salades...) avec ces oléagineux (dont on fait de l'huile) est très longue.

L'allergie à ces fruits secs est, il est vrai, plus répandu que pour beaucoup d'autres aliments mais si vous êtes apte à les manger, vous avez tort de vous en passer.

Ces fruits sont en effet parmi les plus riches d'un point de vue nutritionnel et peuvent vous aider dans de nombreuses situations que nous allons détailler aujourd'hui...


De quels fruits parle-t-on exactement ?

Les bienfaits des fruits à coque sont en fait reconnus depuis très longtemps.

Au XIe siècle, la noix de Grenoble était déjà réputée pour ses nombreux apports nutritionnels en Europe.

Les médecins l’utilisaient même avant cela en Orient.

Il y a aussi les amandes qui sont très reconnues aujourd'hui pour leurs vertus et les pistaches, noisettes et pignons qui sont moins prisées mais qui ont le mérite d'exister.

Les arachides sont aussi parfois classées parmi les noix bien qu'elles fassent partie des légumineuses si l'on veut être exact.

Maintenant que nous savons de manière précise de quoi il s'agit, intéressons-nous de plus près aux bienfaits de ces aliments.


1. Riches en Oméga-3 et Oméga-6

Les Oméga-3 sont des acides gras (composants des lipides) nécessaires au développement de notre organisme et au bon fonctionnement de notre cerveau.

Cette famille de graisses ne peut cependant pas être synthétisée par le corps.

Elle peut tout de même être fabriquée à partir de son précurseur, l'acide alpha-linolénique (ALA), à condition que ce dernier soit suffisamment présent dans l'alimentation.

amandes en vrac

En clair, c'est à partir de cet acide que l'organisme a la possibilité de fabriquer d'autres Oméga-3 qui jouent des rôles très importants comme on l'expliquera ensuite.

C'est donc à l'alimentation de fournir en quantité suffisante ces acides gras essentiels à l'organisme et c'est là que les fruits à coque entrent en jeu.

Faisons un point sur les nombreux bienfaits des Oméga-3 sur la santé.


Ils participent déjà à la prévention des pathologies cardiovasculaires.

Ils contribuent en plus au bon fonctionnement de la rétine, du cerveau et de l'ensemble du système nerveux.

Des apports en Oméga-3 suffisants sont encore plus indispensables chez les femmes enceintes, allaitantes, en âge de procréer et chez l'enfant.

Pour les personnes hypertendues, ils favorisent la diminution de la pression artérielle.


D’autre part, il semble qu’une consommation importante en Omega-3 agit sur l’activité et le nombre des récepteurs à l’insuline ce qui améliore donc l’insulinorésistance impliquée dans la pathologie diabétique (on reviendra là-dessus plus tard).

Les Oméga-3 auraient, au-delà de tout ça, selon de nouvelles études scientifiques, un effet positif sur le maintien de la santé mentale comme la dépression, la démence ou la maladie d'Alzheimer chez l'adulte et au cours du vieillissement.


Passons maintenant aux Oméga-6, ce sont eux aussi des acides gras indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Ils entrent eux aussi dans la constitution des membranes cellulaires, et jouent aussi un rôle dans de nombreuses réactions biologiques, en particulier hormonales et immunitaires. Les Oméga-6 comportent également des acides gras "essentiels" que l’organisme ne peut pas fabriquer lui-même et qui doivent donc être apportés par l’alimentation.