Jeûne sec (intermittent ou non), danger ou perte de poids ?

Dernière mise à jour : 28 mai


Dessin d'un nuage bleu en train de pleurer sur une assiette

Les témoignages de jeûne sec ou hydrique (avec de l'eau) contre des maladies (candidose, fibrome...) en 3 à 10 jours ou en quelques heures sont parfois surprenants.

Souvent présenté comme un "remède miracle" pour perdre du poids ou pour lutter contre différentes maladies, le jeûne intrigue de plus en plus.

Nous allons donc aujourd'hui nous intéresser au jeûne sec après nous être intéressé au jeûne hydrique pour que vous puissiez en savoir un peu plus.


Qu'est-ce que le jeûne sec ?

Le jeûne sec est un jeûne dit "absolu", il n'est bien sûr autorisé d'ingérer aucun aliment mais il est également interdit de boire quelque liquide que ce soit, contrairement au jeûne hydrique où il est autorisé de boire.

La pratique du jeûne connait un regain d'intérêt ces dernières années avec la recherche d'alternatives aux modes de vie qui nous sont proposés par la société de consommation qui peuvent être destructeurs pour notre santé physique et mentale.


Cependant, la pratique du jeûne est extrêmement ancienne, on la retrouve dans différentes religions (Carême chez les catholiques, Yom Kippour chez les juifs, Ramadan chez les musulmans...).

Ces jeûnes sont des jeûnes secs qui sont souvent intermittents, comme le ramadan où il n'est autorisé de manger que la nuit.


Ces jeûnes religieux ont le mérite d'être en général assez encadrés, ils s'organisent en communauté et en famille, les personnes les plus vulnérables et les enfants n'y participent pas...

En dehors du contexte religieux, le jeûne et sa pratique ne sont pas du tout encadrés par les structures médicalisés aujourd'hui en France, peu d'études sont menées, et n'importe qui peut promettre monts et merveilles dans le but de vendre ces services.

femme maigre avec de longs ongles porte une brassière

Cela peut être très dangereux comme on le verra dans la suite de l'article.

Personne ne connaît avec exactitude les bénéfices du jeûne sec, qu'il soit intermittent ou non.

Nous allons tout de même essayer de vous donner tout de suite un élément de réponse.


Quelle efficacité pour le jeûne sec ?

Le but premier du jeûne sec, est, vous l'aurez certainement deviné, de brûler des graisses.

En ne donnant plus de calories à l'organisme, ce dernier est obligé d'aller puiser dans ces réserves de tissus graisseux, vous allez donc éliminer des graisses (mais aussi perdre en muscle).


Selon ses partisans, le jeûne sec a en plus de cela des vertus anti-inflammatoires.

​La théorie est que le jeûne sec stimule nos cellules souches.

En effet, le corps détruit sa propre graisse qui contient des cellules souches au cours du temps.

Ces cellules aident les organes, les tissus et les os à s’auto-guérir.

En plus de cela, le jeûne sec est comme toutes les autres formes de jeûnes censé avoir des bienfaits sur la santé mentale.

Une synthèse d'études cliniques a montrer que le jeûne amenait souvent un niveau plus élevé de vigilance, une amélioration de l'humeur, un sentiment de bien-être, et même parfois de l'euphorie entre le deuxième et le septième jour (seul un jeûne hydrique ou intermittent peut durer aussi longtemps sans se mettre en danger).


Cette partie est bien sûr impossible à évaluer clairement, quelle est la part de bienfaits réels, quelle est la part d'auto-persuasion ?

Nul ne peut réellement le savoir.

L'efficacité supposée de ce jeûne varie selon le temps, les effets positifs ne sont pas observés à long terme.

femme d'un certain âge assise près d'une table en bois dans un décor bucolique

Enfin, le jeûne sec peut, selon certains, permettre de lutter contre des problèmes de santé assez graves comme les fibromes utérins ou la candidose.

A partir de 30 ans, près d'une femme sur trois souffre de fibrome utérin, un chiffre assez alarmant qui nous invite à explorer toutes les pistes de guérison de cette tumeur non-cancéreuse.


Certains pensent que le jeûne peut aider contre les fibromes car il a des vertus "detox".

Le fait de ne pas manger pendant un laps de temps donné permettrait à l'organisme de se purifier.

Beaucoup de fibromes apparaissent parce que le foie est surchargé et qui ne peut plus faire son travail de nettoyage dans l'organisme.

Les toxines se répandent alors un peu partout et peuvent causer ce genre de problèmes.


Pour ce qui est de la candidose, le mécanisme est à peu près le même.

La candidose cutanéo muqueuse est une mycose, due à une levure appelée candida, cette levure fait partie de la flore normale (saprophyte ou commensale) du tube digestif et de la muqueuse vaginale.


En jeûnant, certains naturopathes affirment que vous pourrez assainir votre tube digestif en arrêtant de le faire travailler pendant quelques temps, ce qui va lui permettre repartir sur de bonnes bases. Le jeûne sec a donc plusieurs bienfaits dont les preuves sont plus ou moins fiables, le plus certain est que vous allez perdre du poids.


Cependant, si vous n'adoptez pas de bonnes habitudes alimentaires, vous allez reprendre vos kilos tout aussi vite.

Pour, perdre du poids durablement, il faut avoir une bonne hygiène de vie générale, bien manger, bien dormir, avoir une activité physique régulière...

homme avec des cheveux blancs et un t-shirt sans manche boit un cocktail protéiné

Le jeûne est une expérience qui ne peut être que passagère, au quotidien, c'est un ensemble de petites choses auxquelles il faut faire attention pour rester en bonne santé. D'ailleurs, il faut savoir ne pas aller trop loin dans ce jeûne pour éviter de se mettre en danger, nous allons aborder cette épineuse question sans plus attendre.


Peut-on mettre sa santé en danger ?

Si un jeûne hydrique peut durer jusqu'à une semaine, un jeûne sec qui n'est pas intermittent se pratique en général pendant 24h et ne doit en aucun cas durer plus de 48h selon la plupart des praticiens de santé naturelle.

Passé ce délai, le risque de déshydratation est beaucoup trop grand et vous risquez alors de souffrir d'insuffisance rénale aigüe et même de faire des malaises.


Ceci étant dit, tous les corps sont différents, le vôtre peut être déshydraté avant 24h et il y a des signes qui vous l'indiquent.

La sensation de soif évidemment, mais aussi la couleur des urines sont les symptômes les plus fréquents.


Des urines foncées, (marrons ou noires) et/ou en petite quantité sont les signes d'une déshydratation avancée, il vaut donc mieux à ce moment-là ne prendre aucun risque et boire de l'eau.

Si ces symptômes apparaissent, il est urgent de s'hydrater.

Il faudra boire par petites gorgées et étaler les prises dans la journée, pour réhabituer doucement l'organisme.


Deux hormones antidiurétiques, la vasopressine et l’aldostérone, s'activent lorsque votre corps est en état de déshydratation pour éviter que celui-ci ne soit trop grave.

Le corps va rapidement puiser dans les liquides (riches en eau) contenus dans les graisses, les tissus abimés, défectueux ou morts, toutefois, cela ne peut fonctionner uniquement si vous ne tirez pas trop sur la corde.

femme avec un short en jean et un débardeur blanc se tient sur un lit

En plus de la déshydratation, il y a de grands risques de douleurs musculaires pendant un jeûne sec, vous perdez en muscles, c'est impossible que vous ne le ressentiez pas et cela peut même être assez violent.

Il est interdit de pratiquer une activité sportive pendant un jeûne sec, les risques sont beaucoup trop grands.


Une exposition à la chaleur est également déconseillée, des températures trop chaudes vous feront transpirer, ce qui vous fera perdre encore plus rapidement le peu d'eau que vous avez.

D'un point de vue moins médical, le processus de cétose (état métabolique durant lequel le corps va puiser son énergie dans les graisses déjà stockées) peut faire apparaître des odeurs corporelles désagréables dans votre corps, principalement dus à une mauvaise haleine et à une transpiration excessive.


Le jeûne sec n'est en tout cas pas fait pour tout le monde, les femmes enceintes et allaitantes ont interdiction de jeûner car cela pourrait mettre en danger leurs bébés.

C'est la même chose si vous êtes malades (diabète, carences de toutes sortes, maladies chroniques, cancers...) ou pas en pleine possession de vos capacités physiques, ce jeûne est plus éprouvant qu'autre chose, il faut pouvoir le supporter.

Les personnes qui ont des troubles psychiatriques ou des troubles du comportement alimentaire (TCA) ne devraient également pas prendre part à ce genre de jeûnes pour éviter de voir leurs symptômes s'aggraver (normalisation de la privation qui peut devenir très dangereuse).


Si vous êtes atteints de troubles de la thyroïde, ce n'est également pas fait pour vous, une étude a montré une diminution significative du taux d'hormones thyroïdiennes (TSH) chez le rat, lors d’un jeûne sec.

Ce n'est qu'une étude sur des animaux, mais il vaut mieux ne pas prendre de risques inutiles.

femme plié en deux sur un radiateur et un rebord de fenêtre

Enfin, le jeûne n'est pas forcément ce qu'il y a mieux d'un point de vue mental.

Il est possible de ressentir un mal-être durant le jeûne car on a l’impression de s’infliger une punition selon des spécialistes du jeûne.

L'effet inverse est également possible, certaines personnes peuvent développer des troubles du comportement alimentaire en associant le fait de manger à une mauvaise chose car elles seront conditionnés par ce jeûne, ce sont les TCA que l'on évoquait plus haut.


Le dernier risque avec le jeûne est l'emprise mentale que peuvent avoir les organisateurs sur certains participants lors des stages.

Il n'y aucune structure claire en ce qui concerne la pratique de la naturopathie.

Ainsi, il y a des gens bienveillants qui ont des connaissances réelles ou qui pensent en avoir mais il y a aussi des gens qui peuvent s'avérer très dangereux.

Nombreux sont les gourous ou charlatans qui utilisent des dispositifs comme des stages de jeûne pour emmener les participants vers des dérives sectaires.

Ils profitent du désespoir de gens isolés et/ou perdus pour leur soutirer de l'argent ou leur faire du mal de toute autre manière.


Même les personnes bien attentionnées qui ne maîtrisent pas totalement leur sujet ou qui veulent dépasser leur champ de compétences en abordant des sujets plus psychologiques ou sociales avec les pratiquants peuvent faire de gros dégâts.

Le fait de voir des gens se radicaliser ou se renfermer sur eux-mêmes est un signe qui doit alerter.


Comment revenir à une alimentation normale ?

Homme en train de manger une salade sur une table avec du pain

Après l'expérimentation d'une telle diète, il vaut mieux recommencé à s'hydrater de manière progressive, afin d'éviter une rétention d'eau.

L'élimination de l'eau dans l'organisme se fera plus lentement puisque votre corps ne sera plus habitué, il ne faut donc pas qu'il soit surchargé, il y a un risque d'œdème si vous buvez en trop grande quantité.


Pour la nourriture, c'est la même chose, il vaut mieux y aller doucement en mangeant des choses légères dans un premier temps car votre estomac n'aura pas du tout travaillé pendant un certain temps, il ne faut pas le brusquer.

Il faut d'ailleurs agir de la sorte également avant le jeûne, le concept de descente alimentaire est très important.


Pendant une durée au minimum égale à la durée du jeûne, vous enlevez petit à petit les différents groupes d'aliments pour que votre organisme ne connaisse pas de changements trop brusques.


Conclusion

La nourriture est l'élément de base de l'être humain avec l'eau, c'est là que notre corps et notre cerveau vont puiser tout ce dont ils ont besoin, s'en priver n'est pas la meilleure chose à faire, il vaut mieux prendre de bonnes habitudes alimentaires à long terme.

Le jeûne peut être intéressant si vous savez précisément pourquoi vous le faites.

Une alimentation bio faites d'aliments sains combinée à une réduction de tout ce qui est produits transformés, matières grasses, alcool, café et autres excitants vous permettra d'être en bonne santé.


C'est tout pour aujourd'hui, prenez soin de vous et des autres !!!

91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout