La vitamine C, efficace contre le cancer (prostate, sein...) ?

Dernière mise à jour : 28 avr.


une personne avec un pull bleu tient dans chacune de ses mains un pamplemousse et des pilules

Une pétition pour les traitements à base d'injection en intraveineuse de vitamine C ou de cure liposomale à haute dose avait eu du succès au Canada il y a quelques années.

Il faut dire que l'on prête à cette vitamine monts et merveilles depuis un moment et que la recherche permet de découvrir de plus en plus de choses sur le traitement du cancer.

Nous allons donc vous aider à démêler le vrai du faux aujourd'hui...


Vitamine C et jeûne, le remède miracle ?

Une équipe de chercheurs de l’Université de Californie du Sud (USC) et de l'IFOM Cancer Institute (Milan) affirme que le jeûne associé à la vitamine C est efficace comme traitement d'appoint des cancers difficiles à traiter.


Cela se base sur une étude pré-clinique menée sur des souris qui demande encore confirmation, mais les résultats, publiés dans la revue Nature Communications, suggèrent bien qu'un régime de type jeûne peut accompagner le traitement de certains types de cancer, en particulier lorsque l'on y rajoute une supplémentation en vitamine C.


Cela est dû au fait que l'association jeûne-vitamine C retarde la progression tumorale, notamment chez plusieurs modèles murins de cancer colorectal.

Chez certaines souris, cette thérapie permet une régression de la maladie, sans aucun traitement en support.


Le Dr Valter Longo, directeur de l'USC Longevity Institute de l'USC, s'est même targué d'avoir "pour la première fois démontré comment une intervention totalement non médicamenteuse et non toxique peut traiter efficacement un cancer agressif".


La vitamine C est parmi les antioxydants les plus efficaces, ce n'est donc pas étonnant qu'elle suscite l'intérêt dans la lutte contre le cancer.

Les antioxydants sont des molécules qui comme leur nom l'indique ralentissent l’oxydation.

L'oxydation, c'est le phénomène naturel de vieillissement des cellules.

petites molécules bleues et violettes sur un fond noir

Les radicaux libres sont eux des molécules contenant du dioxygène qui sont impliquées dans des réactions chimiques qui font partie de la vie cellulaire.

Le problème est qu'en excès, ils sont néfastes pour l’organisme et peuvent altérer le fonctionnement normal des cellules.


Ces radicaux libres apparaissent notamment à cause de la cigarette, de l'alcool, de la pollution, d'une mauvaise alimentation...

Ils s’attaquent aux tissus graisseux, aux glucides, aux lipides, aux protéines, à l’ADN et à tous les composants de l’organisme.


Votre système immunitaire se retrouve alors affaibli et le corps n'a plus les moyens nécessaires pour se défendre.

En plus du cancer, les radicaux libres sont connus pour jouer un rôle dans le processus de vieillissement.


Ils sont responsables des rides, des problèmes articulaires, de la cataracte...

Les antioxydants servent donc à protéger les cellules et l'idée du traitement est de profiter de la capacité antioxydante de la vitamine C en l'associant au jeûne qui est lui aussi réputé pour retarder le vieillissement.


Le problème du jeûne, c'est qu'il est difficile à suivre pour les patients cancéreux, il y a un vrai risque d'épuisement.

Certains le remplacent donc par un régime alimentaire pauvre en calories qui a pour but de faire réagir les cellules comme si le corps jeûnait.