Le tabagisme passif des bébés est-il nocif (ante et post grossesse) ?


femme enceinte touche son ventre avec ses deux mains

Fumée et femme enceinte ne vont pas bien ensemble.

Les images des chocs au cœur et des rhynopharingites qui peuvent arriver chez les bébés sont impressionnantes.

Nous allons donc vous expliquer aujourd'hui à quel point le tabagisme passif pendant la grossesse et après cette dernière peut être dangereux pour les bébés.


Situation actuelle

La question du tabagisme passif chez les enfants et plus particulièrement chez les bébés est prise de plus au plus sérieux.

Il est aujourd'hui possible de doser des marqueurs biologiques qui permettent de s’assurer qu'un enfant subit du tabagisme passif ou non, le taux de nicotine est prélevé dans les cheveux, le sang et les urines des bébés.


Cette surveillance est d'autant plus importante que l'on sait aujourd'hui qu'il y a deux types de tabagisme passif.

Il y a d'abord ce que l'on appelle communément l'exposition directe, la fumée exhalée par le fumeur va alors directement dans les narines, la bouche et les bronches du bébé.


Les jeunes poumons et la gorge du bébé sont alors très affectés comme on l'expliquera plus en détail dans la suite de l'article.

Cette exposition directe est celle à laquelle on pense le plus souvent mais l'exposition indirecte est encore plus vicieuse car elle moins évidente mais pas moins dangereuse.


L’exposition indirecte a lieu par inhalation de la fumée qui provient des objets en contact avec le tabac : canapé, rideaux, tapis, literie et surtout vêtements.

C'est la raison pour laquelle ne fumer qu'en l'absence des enfants n'est pas suffisant pour les jeunes parents, il est quasiment obligatoire d'arrêter de fumer et d'empêcher les invités de fumer dans la maison, nous y reviendrons dans la suite de l'article.

homme avec une queue de cheval en train d'allumer une cigarette

Si le tabagisme passif doit être régulier pour avoir des conséquences graves sur la santé des adultes, une exposition ponctuelle chez le nourrisson peut laisser des séquelles irréversibles sur la santé.

Voyons en détail comment ce mécanisme fonctionne.


Pourquoi le tabagisme passif est-il si dangereux ?

Les composants toxiques qui se trouvent dans le tabac (gaz toxiques, goudron, métaux lourds en tout genre...) provoquent des inflammations de la muqueuse des voies respiratoires, mais aussi nasales.

Il y a également souvent une atteinte de la constitution des bronches (augmentation de leur perméabilité).


Les médecins évoquent d’autres mécanismes chimiques et biologiques qui sont dangereux : hyperproduction de mucus, diminution de l’activité des cils vibratiles le long des bronches, diminution de l’activité des cellules luttant contre les infections (macrophages alvéolaires, polynucléaires).

Si vous ne comprenez rien à tout cela, on va vous expliquer les conséquences de ces mécanismes.


Quels sont les effets de la fumée sur les bébés pendant la grossesse ?

Les risques d'inhalation de la fumée pendant la grossesse sont très nombreux.

Il y a les accouchements prématurées, les grossesses extra-utérines, l'hypotrophie (poids particulièrement faible et corps peu développé), les cardiopathies, les morts fœtales, les malformations, les dommages au cerveau, les mauvais développement des bronches et de l’appareil pulmonaire...


La plupart de ces risques sont dus au fait que le tabagisme passif peut causer une anomalie du placenta.

Le placenta est la poche de vie du bébé lorsqu'il est dans le ventre de la maman.

Si le placenta connaît un dysfonctionnement, la vie du bébé est donc en danger.

petit garçon en train de toucher un tableau avec son doigt

Les enfants dont les mamans ont été sujettes à un tabagisme passif important pendant la grossesse sont également exposé à un risque plus élevé d'asthme, d'infections pulmonaires ou de toux chronique.

Enfin, une étude chinoise a récemment montré que les futurs papas qui fument à l’intérieur de la maison augmentent le risque de leur bébé d'avoir une malformation cardiaque congénitale.

Les chercheurs ont étudié le lien entre malformations cardiaques congénitales et le tabagisme actif/passif chez les futurs parents pendant la grossesse.

D'après les résultats de l'étude, l'existence d'un lien significatif entre les parents fumeurs et les malformations cardiaques congénitales chez les nourrissons ne fait pas de doute.


Selon les chiffres, le risque développement de malformations augmente bien évidemment avec le tabagisme actif de la maman mais aussi avec son tabagisme passif le tabagisme actif du papa (les deux vont souvent de paire).

C'est la raison pour laquelle il faut vraiment prendre le plus de précautions possible avant et après l'arrivée d'un bébé.


Comment protéger au maximum la santé du fœtus ou du bébé ?

On l'a dit plus haut, tout l’intérieur du logement va s’imprégner des nombreuses molécules du tabac.

Il n'est donc pas possible de tolérer de la fumée de cigarette dans votre logement lorsque vous attendez un enfant.


Dans les premières années de sa vie, c'est pareil, un enfant crapahute partout sans faire attention, les résidus de fumée sont à ce moment-là très nocifs.

La question des vêtements est également très importante, quand un fumeur prend un bébé dans ses bras, son visage (et donc son nez, sa bouche) s’enfouit dans les vêtements imprégnés, ce qui cause du tabagisme passif.

femme noire en train de tenir un bébé blanc près d'une fenêtre

Si vous avez un enfant, arrêter de fumer est l'une des meilleures choses que vous pourriez faire dans votre vie, cependant, si vous n'avez pas encore le courage, la meilleure chose à faire est de fumer avec un vêtement dédié et jamais à l'intérieur, même si le bébé n'est pas là, ouvrir la fenêtre ne sert à rien.

Si le bébé est à côté, fumer est totalement interdit, que ce soit dans une autre pièce de la maison ou dehors, cela est trop dangereux car la proximité permet l'exposition directe.

Bébé et cigarette sont donc en réalité très peu compatibles, arrêter est la meilleure des solutions, d'autant que les risques sont énormes comme on va le voir tout de suite.


Quels sont les risques chez les nouveaux-nés ?

Le risque le plus important pour un nouveau-né, qui serait exposé de manière importante à du tabagisme passif est la mort subite.

Il y a également un risque plus élevé de développer, des allergies (y compris alimentaire), de l'eczéma et de l'asthme comme c'est le cas in utero.

Du psoriasis, des TDAH (troubles déficit de l'attention / hyperactivité) et des troubles du comportement ont également été observés.

Une étude menée par une équipe de recherche française présentée en 2015 a montré que les enfants d’âge scolaire qui ont été exposés au tabagisme passif avant et après leur naissance souffrent davantage de troubles du comportement (repli sur soi, agitation…) que les autres enfants du même âge.


La professeure qui a dirigé cette étude estime que la nicotine attaque les cellules neuronales en formation, c'est ce qui explique cette différence.

La fumée n'est donc pas la seule chose dont il faut se méfier, la nicotine est dangereuse elle aussi.

maman en train de prendre soin de son enfant malade

Comme on l'expliquait brièvement en intro, le risque de développer des infections, en particulier au niveau de la sphère ORL (otites, rhino-pharyngites très sévères, bronchioles) est particulièrement élevé.


Enfin, le tabagisme passif peut être impliqué dans l'apparition de coliques du nourrisson.

Une fois arrivés à l’âge adulte, les enfants de parents fumeurs ont également une propension plus importante à souffrir de maladies pulmonaires chroniques et de problèmes cardiovasculaires.


Les femmes qui allaitent peuvent-elles fumer sans danger ?

Pour toutes les raisons que l'on vient de citer plus haut, il est fortement déconseillé aux femmes allaitantes de fumer, leur bébé serait forcément confronté à la fumée.

La fumée n'est toutefois pas la seule chose qui doit pousser les femmes qui allaitent à rester loin des cigarettes, la nicotine est dangereuse elle aussi.


La nicotine contenue dans le tabac passe en effet dans le lait maternel.

Elle modifie significativement le goût et la composition de ce dernier, ce qui est très désagréable pour les bébés mais les rend en plus vulnérables aux maladies.

Des coliques, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales ont ainsi été observées.


Il y a même des risques plus graves de mauvaise pression sanguine, et d'arythmie cardiaque.

Enfin, le tabagisme pendant la période d’allaitement diminue la production de lait maternel, ce qui prive le bébé d'une partie de sa ressource privilégié.

Si vous fumiez avant de tomber enceinte et que vous preniez des substituts nicotiniques pendant la grossesse, il faut avoir la force d'arrêter avant d’allaiter car c'est bien la nicotine qui est en cause.


Faut-il arrêter de fumer dès que l'on a un projet de bébé ?

homme fait un bisou sur le front de sa femme sous un coucher de soleil

La réponse est oui.

On a expliqué à l'instant que les substituts nicotiniques ont un impact important sur l'allaitement, plus vous essayerez d'arrêter de fumer tôt, plus vous augmenterez vos chances de ne pas avoir besoin de ce genre de dispositifs à cette étape là de votre cycle parental.


Plus étonnant, une étude récente de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), du CNRS (Centre nationale de recherche scientifique) et de l’université de Grenoble a montré que la consommation de cigarettes avant la grossesse pouvait avoir des conséquences sur la vie du bébé.


En effet, le placenta garde une trace de l'intoxication subit par l'organisme de la maman, sous forme d’altérations de l’ADN, cela concerne les femmes qui ont arrêté de fumer jusqu'à trois mois avant de tomber enceinte.

Il est donc très important de fumer, dès que l'idée de bébé vous vient, il est même important de réduire le tabagisme passif au maximum.


Les femmes enceintes doivent se tenir à l’écart des environnements fumeurs et le plus tôt sera le mieux.

La fumée s’infiltre partout, les conduits de ventilation, les prises électriques, les seuils de porte... plus votre logement arrêtera d'être contaminé tôt, moins vous prendrez de risques.


Conclusion

Pour faire simple, le tabagisme, passif ou non, met en danger votre bébé, avant, pendant et après la grossesse.

Arrêter de fumer est un acte difficile à faire mais cela est vraiment vraiment très important si vous comptez avoir une vie parentale, que ce soit papa ou maman.

enfant en pyjama tient une grosse peluche dans ses mains

Les enfants sont sensibles aux toxines de la fumée de tabac à tout âge.

Leurs poumons et leur système immunitaire ne sont pas encore bien développés, ce qui empêche leur corps de se défendre correctement contre toutes les choses nocives auxquels ils sont confrontés à cause de la fumée de la cigarette.


Leurs voies respiratoires sont en outre plus petites, ce qui les fait respirer plus vite.

Ils absorbent donc plus de toxines que les adultes et courent de plus grands risques.

N'hésitez donc pas à faire tout ce qu'il faut pour les protéger, en plus de ne pas fumer vous même.


Informer vos invités qu’il est interdit de fumer à l’intérieur dès que vous avez un projet d'agrandissement familial, il n'y a pas de grande justification à fournir, vos proches doivent pouvoir comprendre que la santé de vos enfants est primordial, les dangers sont réels.

Vérifiez également que les autres lieux de garde des enfants (crèche, garderie, logement de la nourrice...) sont eux aussi non-fumeurs.

Ne pas fumer est la seule solution viable, il a été prouvé que les dispositifs comme les purificateurs d’air, qui sont censés filtrer les polluants ne suffisent pas à assainir l’atmosphère.

Le fait d'ouvrir la fenêtre est également un placebo, la fumée re-rentre dans la pièce.

cigarette en train de se consumer sur un rebord

Le tabagisme passif est un sujet à prendre très au sérieux, il est plus riche en oxyde de carbone, en composés toxiques et en agents cancérigènes que le tabagisme actif.

Il est donc plus dangereux, quand le fumeur "tire" sur sa cigarette, la température du bout incandescent est bien plus élevée (800°C), que lorsque la cigarette se consume toute seule (500°C).


La combustion à 500 ° est incomplète, ce qui entraîne une recrudescence de produits toxiques.

Ces agents toxiques qui sont capables de passer la barrière placentaire et d'atteindre le fœtus sont donc à éloigner de toutes les femmes enceintes et de tous les enfants.


Le fait de fumer extérieur ne change rien, il a été prouvé que les populations les plus vulnérables encourent quand même des risques, il est d'ailleurs interdit de fumer sur certaines plages et certaines terrasses aujourd'hui car ces risques sont avérés.

Vous en savez donc plus sur le tabagisme passif et les bébés, c'est tout cette semaine, prenez soin de vous et des autres !!!

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout