Les épices sont-elles bonnes pour la santé ?

Dernière mise à jour : 11 mars


épices de différentes couleurs vives en vrac sur une table grise

Est-ce bon pour la santé de manger épicé ?

Les mélanges d'épices sont décrits comme plein de bienfaits dans les livres mais les meilleurs indicateurs en terme de santé et d'alimentation sont bel et bien ceux qui proviennent de la recherche scientifique.


Nous allons donc parler aujourd'hui des études scientifiques qui concernent les épices et des effets qu'elles peuvent avoir sur notre corps (spoiler : certaines épices peuvent s'avérer dangereuses).


Le curcuma et le gingembre, les faux amis

Stars de nombreuses recettes "healthy" et vus comme des aliments santé par beaucoup, le curcuma et le gingembre ont le vent en poupe.

Il est vrai qu'ils peuvent avoir certains bienfaits pour l'organisme, mais ils peuvent aussi avoir des effets très indésirables dont on parle plus rarement.

En effet, le curcuma est quasiment proscrit pour les personnes qui souffrent de calculs rénaux et les personnes qui souffrent d'une maladie du foie doivent aussi demander l'autorisation à leur médecin avant d'en consommer.

Cela est dû au fait que la curcumine, composant principal de la plante, est un anticoagulant.


Il y a donc de grands risques que le curcuma interagisse avec des traitements qui ont déjà pour but de fluidifier le sang et d'éliminer les caillots. C'est également le cas pour un certain nombre d'anti-inflammatoires qui peuvent aussi voir leurs effets annuler par l'action du curcuma.


En outre, la curcumine peut être à l’origine de brûlures d'estomac, de ballonnements ou encore de vomissements.

Le gingembre a en fait un peu les mêmes effets et est donc contre indiquée pour les mêmes personnes (surtout celle qui prenne des anticoagulants).


Le piment, danger potentiel pour votre estomac

8 piments rouges de différentes tailles alignés sur une table

On poursuit avec quelque chose qui est cette fois un peu plus connue, le piment peut vous causer de sévères maux de ventre.

Pourquoi ? Le piment aggrave les sensations de brûlures à l'estomac car il est riche en capsaïcine, une substance qui irrite l'œsophage et stimule la production de sucs gastriques.


Cela favorise donc le risque de reflux gastro-œsophagien (en clair, vous risquez de passer beaucoup de temps aux toilettes).

Vous avez donc une explication à vos brûlures d'estomac et on rajoute que les épices à la saveur piquante comme les piments ou le poivre peuvent vous irriter les muqueuses si vous les consommer en quantités importantes.

Cela peut aller jusqu'à provoquer des crises d'hémorroïdes.

Enfin, des études ont établi un lien entre piment et cancer de l'estomac et gastrique.

Des chercheurs chinois ont décidé en 2020 d'analyser les données de 13 études portant sur 3095 cas et 4 761 témoins.


Les principales conclusions de cette méta-analyse sont qu'une consommation moyenne ou élevée de piment fort est associée à un risque 1.96 fois plus grand de cancers de l'estomac/gastrique.

De plus amples analyses ont toutefois révélé qu'une consommation modérée était moins dangereuse que cela.


Une autre étude, réalisée par l'Institut national de santé publique du Mexique cette fois, a tout de même démontré qu'une consommation modérée ou élevée de capsaïcine augmentait de manière synergique le risque de cancer de l'estomac chez les individus génétiquement prédisp