Quel est le meilleur fromage pour la santé ?


plusieurs fromages différents alignés sur un étalage de magasin

Choisir son fromage n'est pas chose facile. Certains nutritionnistes vantent parfois les bienfaits du fromage blanc, mais il est tout de même assez gras, les fromages en croûte ou à pâte sont eux aussi parfois trop gras mais parfois également très intéressants d'un point de vue nutritionnel.

Nous allons donc passer en revue les fromages aujourd'hui pour que vous puissiez savoir comment profiter de ce met historique sans mettre votre santé en danger.


Le fromage est-il mauvais pour la santé de manière générale ?

Le fromage fait partie intégrante de la culture française, après un repas, en raclette ou fondue et même le matin pour certains, il est difficile d'imaginer ce pays sans fromage.

Cependant, avec la recrudescence de nombreuses maladies liées à l'alimentation ces dernières années, on ne sait plus trop quoi penser du fromage.

Il est vrai qu'il est source de calcium et de protéines, mais il est également très calorique et très riche en matières grasses.


Le nombre de calories des fromages tourne entre 100 et 400 pour 100g, quand on sait que l'apport calorique journalier conseillé est d'environ 2000 kcal, on se dit qu'il faut y aller doucement sur le fromage.

Toutefois, il ne faut pas aller trop vite en besogne, la fermentation fait que le fromage contient aussi des bactéries saines qui agissent comme des probiotiques et qui permettent de bichonner son micriobiote.


De plus, des recherches montrent que la consommation de certains fromages, notamment ceux originaire de Suisse ont un effet positif sur la pression artérielle dans le corps.

Ces fromages contiennent en effet divers composés qui inhibent l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA).

Cette ECA rétrécit les vaisseaux sanguins et augmente la pression artérielle, les composés qui la neutralisent peuvent donc aider à la réduire.

tomme de fromage avec des petits morceaux coupés en dés à côté

Il y a aussi certains fromages comme le cheddar qui sont riches en vitamine K et particulièrement en vitamine K2.

La vitamine K est importante pour la santé du cœur et des os.

Elle empêche le calcium de se déposer sur les parois de vos artères et de vos veines, elle est donc essentielle pour que votre corps assimile bien le calcium contenu dans le fromage.


Une carence en vitamine K peut provoquer une accumulation de calcium, ce qui perturbe la circulation sanguine et favorise le développement de maladies cardiaques.

Ainsi, une étude portant sur plus de 16 000 femmes adultes a établi un lien entre un apport plus élevé en vitamine K2 et un risque plus faible de contracter une maladie cardiaque sur une période de 8 ans.


Les fromages contiennent d'autres vitamines comme la vitamine A en plus petite quantité.

Les fromages ont donc bien plus de qualités nutritionnels que les protéines et le calcium que l'on présente toujours en premier.

Cependant, leurs teneurs élevées en sodium et en graisses saturées (les pires des graisses) font qu'ils sont à consommer avec la plus grande modération.


Vous pouvez sinon trouver dans les magasins des fromages sans sel ou allégés en matières grasses, mais ne vous attendez pas à retrouver ce que vous connaissez en terme de goût et de texture.

Enfin, privilégiez les fromages au lait cru plutôt qu’au lait pasteurisé, ce dernier contient moins de protéines et de vitamines, le fait de chauffer les aliments altère leur qualité nutritionnelle.


Lait de chèvre ou lait de vache, cela fait une différence ?

Eh bien en réalité, oui.

chèvre en train de manger des feuilles dans un buisson

Ceux qui s'intéressent aux régimes anti-inflammatoires le savent, les produits laitiers faits à base de lait de chèvre et de brebis sont un peu meilleurs pour la santé que ceux faits à base de lait de vache.


Le lait de vache est quelque peu dangereux pour l'organisme car dans les élevages productivistes d'ou proviennent la plupart des produits laitiers que nous consommons aujourd'hui, les bovins sont nourris avec des céréales qui entraînent de l’inflammation, alors que les brebis et chèvres pâturent elles toujours de l’herbe, comme elles sont censées le faire naturellement.


Le fromage de chèvre contient aussi de la caséine A2, qui est moins inflammatoire et moins enclin à entraîner des problèmes digestif que la caséine A1 présente dans le lait de vache.

La caséine est une substance acide naturellement présente dans le fromage.

En plus de cela, le lait de chèvre peut être plus facile à digérer pour certaines personnes car il contient moins de lactose, une substance présente dans les produits laitiers qui peut perturber les estomacs les plus fragiles.


En outre, le corps stocke plus facilement les graisses contenues dans le lait de vache car le lait de chèvre contient plus d’acides gras à chaîne moyenne que le lait de vache.

Ce type d'acides gras est rapidement absorbés par l’organisme et est donc moins susceptible d’être stocké sous forme de graisse dans l'organisme.


Enfin, les fromages au lait de brebis présentent eux aussi un avantage certain par rapport aux fromages au lait de vache, ils contiennent plus de calcium.

Les fromages au lait de vache sont ceux que l'on consomme le plus mais sont loin d'être ceux qui présentent le plus d'intérêts nutritionnelles, il est temps de changer nos habitudes !


Les fromages frais, meilleurs que les autres ?

différents produits laitiers sur un plateau en bois avec des feuilles à côté

Les fromages frais sont en effet moins caloriques que les autres en moyenne et dépassent très rarement les 300 kcal pour 100g.

Pour les fromages à base de lait de vache, on peut citer la feta (272 kcal), la mozzarella (227 kcal) et la ricotta (167 kcal).


Attention toutefois avec la feta, elle est conditionnée en saumure pour préserver sa fraîcheur, elle peut donc être très salée, ce qui n'est pas vraiment bon pour la santé.

En dehors de cela, ces fromages s’incorporent facilement aux salades et aux pizzas mais qui ne s'inscrivent pas réellement dans la pure tradition française des plateaux fromages.


Un autre fromage italien, le pecorino, fait à base de lait de brebis, est très intéressant car il est moins calorique que le parmesan mais permet de le remplacer car il a quasiment le même goût.

Le parmesan n'est toutefois pas à jeter, certaines variétés ont une très faible teneur en lactose, ce qui est avantageux si vous vous rappelez de ce que l'on a dit plus haut sur le lactose.


Pour quitter un peu l'Italie, on peut aussi citer le fromage cottage, un fromage blanc britannique à pâte molle fabriqué à partir du caillé du lait de vache.

Ce fromage est un des moins caloriques avec 100 calories pour 100g.

Le fromage cottage est une sorte de ricotta en plus consistant au niveau du goût.


Au niveau des fromages français c'est la cancoillotte qui se démarque avec seulement 120 kcal pour 100g.

Lorsqu'on surveille sa ligne, mieux vaut donc éviter les fromages à pâtes pressées comme le comté, le gruyère, le bleu, ou le roquefort car ils sont remplis de mauvaises graisses.

Pour les plateaux fromages, vous pouvez vous rabattre sur les fromages à pâtes molles (brie, coulommiers, munster…) sont moins caloriques car ils contiennent plus d'eau.

Gros fromage coupés en morceaux de différentes tailles sur un étalage

A noter que le nombre de calories varie inversement à la teneur en calcium, si c'est vos os que vous cherchez à renforcer (notamment si vous avez plus de 45 ans ou pour des enfants en pleine croissance), c'est donc les fromages frais qu'il vaudra mieux délaisser.


Que penser des fromages vegan ?

Si vous venez souvent sur ce site, vous savez qu'on est plutôt branché alimentation végétale.

Dans la lignée de tous les produits végétaux qui arrivent sur le marché, le fromage végétal se présente aujourd'hui comme une alternative au fromage traditionnel car il l'imite assez bien.


En plus des personnes qui veulent réduire leur consommation de protéines animales, ce nouveau type de fromage intéresse également beaucoup les intolérants au lactose puisqu'il n'en contient pas, ce qui fait déjà un bon point au niveau de la santé.

La fabrication de ce fromage là est calquée sur celle du fromage traditionnel, il s'obtient lui aussi par fermentation.


Le lait animal est souvent remplacé par de la purée d’oléagineux (fruits à coque) ou du lait de soja.

Des ferments sont ensuite ajoutés pour obtenir la texture propre au fromage.

Le fromage végétal imite donc très bien l'original au niveau de la texture et de l'aspect, au niveau du goût, c'est autre chose, mais il n'y a rien de mal à découvrir de nouvelles saveurs.

En dehors de cela, le fromage vegan apporte la même polyvalence que le fromage classique, il y a des variations au niveau du goût selon les artisans, il y en a pour toutes les occasions, les fondus, les tartines, les fines tranches des fromages en croûte.

Au delà du fait que les fruits à coque souvent présents dans les fromages vegan apportent à votre organisme de bons gras comme les Oméga-3, ces fromages ont d'autres bienfaits pour la santé.

amas de noix en vrac avec certaines qui sont déjà ouvertes

Ils sont souvent riches en oligo-éléments essentiels pour l'organisme et présentent l'avantage immense de ne pas contenir de cholestérol, l'élément le plus problématique dans la composition du fromage issu du lait animal.

Méfiez-vous cependant de ceux qui sont faits avec du tofu, cet aliment n'a pas les mêmes bienfaits que les fruits à coque et la culture du soja n'est pas des plus vertueuses.


Ceux qui sont réalisés avec des amidons ou de l’huile de coco sont également à éviter, ce sont des substitutions de fromage pour les pizzas ou gratins, mais ils n'ont quasiment aucun intérêt nutritionnel et contiennent en plus souvent des additifs.

Pour éviter cela, vous pouvez très bien créer vous-même votre propre fromage vegan à la maison, avec les ingrédients végétaux que vous voulez, il y a des tas de recettes surprenantes sur internet.


Enfin, il faut se rappeler que ces produits restent riches en sel et très gras, il ne faut donc pas dépasser les 30 ou 40 grammes par jour, c'est à peu près la même chose que pour le fromage classique.


Conclusion

On ne peut donc pas dire qu'il y a spécifiquement un meilleur fromage.

Le fromage est un produit laitier qui se décline en des centaines de textures et de saveurs différentes, selon les situations, le fromage frais ou à pâte, de vache, de brebis ou de chèvre, animal ou végétal sera le plus adapté.

table de fête en pagaille avec du fromage, du beurre, des fruits et de la décoration

Ce qu'il faut principalement garder en tête, c'est que la valeur nutritive d'un fromage quel qu'il soit dépend de la manière dont il est produit et du régime alimentaire de l’animal si c'est un fromage d'origine animal.

Un fromage artisanal brut au lait cru n'a rien à voir avec un fromage industriel au lait pasteurisé que l'on aura transformé et auquel on aura rajouté des additifs.


Prenez donc la peine de choisir des bons produits, quitte à en manger moins souvent parce que cela vous coûte un peu plus cher (on a de toute façon assez répété qu'il faut en consommer avec modération.

Un des gros avantages du fromage végétal, c'est qu'il vous permet d'éviter les antibiotiques et les hormones avec lesquelles sont parfois nourris les animaux dont le lait sert à faire du fromage.


A contrario, le fromage animal vous permet d'avoir votre apport journalier en vitamine B12, la seule vitamine que l'on ne trouve pas dans l'alimentation végétale.

La viande compte d'innombrables dégâts sanitaires et écologiques, mieux vaut donc avoir son apport en vitamine B12 en consommant du fromage.


Pensez toutefois aux fromages de chèvre et de brebis, on favorise souvent le fromage de lait de vache mais il est moins bon pour la santé comme on l'a expliqué plus haut.

Dernière chose à ne pas oublier avec le fromage, c'est que vous n'êtes pas oublié de l'accompagner de cochonneries.


Préférez un bon pain complet à un pain de mie industriel nocif et allez-y doucement sur le vin, le fromage s'apprécie très bien sans.


C'est tout pour aujourd'hui, prenez soin de vous et des autres !!!

4 vues0 commentaire