Quel traitement naturel contre la maladie Sibo ?

Dernière mise à jour : 15 avr.


ado avec un t-shirt blanc se tient car il a mal à la poitrine et au ventre

Lille, Paris, Bordeaux, Lyon... faire le test respiratoire (ou breath test) sibo en France n'est pas simple.

Les petits naturopathes et même les grosses structures commencent toutefois à proposer ce genre de test car cette maladie assez peu connue touche de plus en plus de gens dans l'hexagone.

Nous allons donc vous expliquer aujourd'hui les causes et les symptômes de cette maladie et vous expliquer comment vous pouvez l'éviter ou la soigner à travers l'alimentation.


Qu'est-ce que le SIBO ?

SIBO est l'acronyme de Small Intestinal Bacterial Overgrowth en anglais, que l'on traduirait en français par colonisation bactérienne excessive chronique de l’intestin grêle.

Cette maladie est principalement liée à des troubles digestifs comme vous auriez pu le deviner.

C'est dans les pays anglo-saxons qu'il y a eu les premières recherches sur cette maladie, d'où le fait que l'acronyme soit en anglais.


Cette maladie se déclare lorsque les bactéries qui sont chargées d'aider à la digestion et qui se trouvent principalement dans le colon migrent et se retrouvent dans l’intestin grêle.

Elles sont en théorie détruites lors d'une telle migration mais si le terrain de l’intestin grêle est enflammé ou détérioré, il y a un risque qu'elles se développent à outrance et provoquent des douleurs diverses qui peuvent être très aigües.


Les symptômes principaux sont les ballonnements, les gaz, les rots, les reflux gastro-oesophagiens, les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, le gonflement du ventre, la diarrhée, les constipations...

Tous ces troubles finissent souvent par induire une fatigue chronique chez les personnes atteintes de SIBO.

homme avec un pull noir et jean gris se prend la tête sur un canapé

Il y aussi parfois des difficultés à manger de manière variée et équilibrée.

Les personnes qui ne connaissent pas leur diagnostic, qui ne savent pas pourquoi elles souffrent et comment se soigner peuvent dans les cas les plus graves souffrir d'angoisses ou de troubles émotionnels.


Quelles sont les conséquences sur la santé ?

Le fait que les personnes atteintes de SIBO n'arrivent pas à s'alimenter correctement engendre souvent des carences ou une perte du poids mais le SIBO lui même vous empêche déjà d'absorber correctement certains nutriments. Les vitamines A, D, E, K, B12 sont principalement concernées.

Il y a aussi souvent un déficit en acides gras essentiels (la plupart des gens ne consomment de toute façon pas assez d'Oméga-3).

L’intestin grêle est en effet le lieu de l’absorption de la plupart des nutriments dans notre corps.


Le problème, c'est que si vous êtes atteint de SIBO, les bactéries présentent dans l’intestin dont on a parlé auparavant vont inactiver les sels biliaires, les acides qui ont pour rôle d'inactiver la prolifération des bactéries.

Les vitamines et acides gras essentiels risquent alors d'être éliminés sans avoir été assimilés.


Si vous avez l'habitude de lire des articles sur ce site, vous connaissez déjà sûrement l'importance des Oméga-3 (protection cardiovasculaire, santé mentale...).

Le fait que de tels nutriments ne soient pas correctement assimilés dans votre organisme est donc plus qu'inquiétant.

Le fait de ne pas pouvoir absorber les vitamines correctement risque également de vous mettre dans des situations délicates (anémie, fatigue, troubles nerveux...).


Quels aliments éviter en cas de SIBO ?

lait dans un bocal avec une paille

Les aliments fermentés comme les yaourts sont bannis du régime alimentaire contre le SIBO pour des raisons que l'on détaillera un peu plus tard.

Les produits laitiers de manière générale sont à éviter car ils contiennent des glucides qui sont très mal digérées par l'estomac et qui nourrissent les bactéries (les FODMAP).


Les FODMAP sont des sucres et des fibres fermentescibles.

Il est impossible de les digérer directement mais ils sont fermentés par les bactéries de notre gros intestin.

Les choses fonctionnent ensuite en symbiose, ces bactéries particulières sont nourries et elles produisent en échange quelques gaz et des composés qui jouent un rôle positif et protecteur sur notre santé.


Ces composés sont donc la plupart du temps très bénéfiques pour notre santé.

Le hic, c’est que quand votre flore est déséquilibré et qu'il y a beaucoup de bactérie dans l’intestin grêle (comme en cas de SIBO, donc), ces glucides et fibres sont fermentés dans l'intestin grêle où elles ne devraient normalement pas se trouver.


Il est à ce moment là difficile d'éviter des ballonnements et des gaz en quantité importante.

Dans le détail, les FODMAP se trouvent dans les sucres simples (fructose et glucose) que l'on retrouve dans le miel et les fruits.

Il y a aussi les disaccharides (lactose) qui sont présents dans les produits laitiers comme on l'évoquait plus haut.


Les aliments riches en fibres comme les légumineuses et les légumes sont également fermentescibles.

Il y a également un risque présumé au niveau du gluten, il est donc conseillé de l'éviter pendant un certain temps au début de la prise en charge.

femme sportive fait un signe avec ses mains sur son ventre

Le gluten se trouve dans les produits qui contiennent du blé ou certaines autres céréales comme l'orge ou le seigle.

Le sarrasin, le quinoa, le millet ou le riz sont de bons exemples de céréales sans gluten.


Les excitants comme le thé, le café, les sodas qui contiennent de la caféine, les boissons énergisantes et l’alcool sont également à éviter car ils peuvent provoquer de l'hypochlorhydrie, une diminution de l'acide gastrique qui mène à une prolifération des microbes.

Enfin, la plupart des aliments transformés sont très fermentescibles et peuvent favoriser l’augmentation bactérienne.


Ce régime ne doit être suivi que 1 ou 2 semaines en guise de solution extrême s'il y a un diagnostic de SIBO, l’intestin devient sinon fainéant, et vous risquez de toute façon d'avoir des carences, cette diète étant extrêmement restrictive.


Les bonnes bactéries intestinales se développent avec les fibres dans notre alimentation, les légumes et les légumineuses doivent donc être vite réintégrées. Après avoir évoqué les aliments à éviter dans la lutte contre le SIBO, il est grand temps de détailler ceux que vous devez consommer en priorité.


Que manger pour éviter les risques liés au SIBO ?

Le magnésium et les vitamines B (B6, B9 et B12 notamment) sont réputées pour maintenir l’équilibre nerveux et aider à la motricité intestinale.

Vous pouvez trouver ces vitamines dans des produits d'origine animale comme les poissons gras (maquereaux, sardines...) ou les œufs.

un homme avec des cheveux bouclés mange une pizza avec une femme

Les poissons gras présentent en plus l'avantage de contenir des Oméga-3.

Il faut vraiment augmenter votre consommation d'acides gras Oméga-3 si vous souffrez de SIBO car vous les absorbez moins facilement comme on l'a déjà expliqué.

Ces acides gras se trouvent notamment dans les noix et les graines de lin.


Pour boucler la boucle, les graines de lin sont riches en magnésium, un minéral que vous trouverez aussi dans les herbes aromatiques (herbes de Provence notamment). Dans le but d'assainir votre organisme, il ne faut bien sûr pas négliger les plantes de manière générale.


L’ail, qui a des propriétés antioxydantes peut notamment être très intéressant.

Il y a également beaucoup de tisanes qui sont connues pour purifier l'organisme, le fenouil, la mélisse, la camomille, la verveine, le romarin, la menthe poivrée, toutes ces plantes sont réputées.


Il n'y a pas que ce que vous mangez qui est important, il y a également la manière dont vous le mangez. Il faut en effet penser à bien mastiquer car une mastication insuffisante favorise l’arrivée d’aliments peu découpés dans l’intestin grêle.


Ces aliments sont difficilement assimilables par l’intestin et viennent alors nourrir les bactéries déjà présentes, ce qui ne fait qu'aggraver la situation.

L'alimentation est donc très importante dans la lutte contre le SIBO, mais il y a d'autres points que nous allons tout de suite aborder.

Une bonne hygiène de vie, comme pour n'importe quelle maladie.

femme sportive dans une tenue grise avec les cheveux attachés

Et avoir une bonne hygiène de vie, cela passe notamment par la pratique d’une activité physique régulière.

Faire de l'exercice agit sur la mobilité du système gastro-intestinal et facilite le processus de vidange de l’estomac, vous accélérerez donc votre rétablissement et ferez augmenter vos chances de guérison.


Le sport vous aidera en plus à être moins stressé, ce qui est très important car le stress réduit l’afflux sanguin au niveau de l’intestin.

L’intestin fonctionne alors difficilement et a du mal à se réparer en cas de lésion car il est moins oxygéné qu'à l'accoutumée.


Le stress agit en plus sur le nerf vague et favorise le développement de bactéries qui peuvent s'avérer nocives.

La situation risque donc grandement de s'aggraver si vous êtes stressé.

Faites ce qu'il faut pour être moins stressé, gérez mieux votre temps au travail, éloignez-vous des situations qui vous chamboulent émotionnellement, buvez des tisanes apaisantes, vous pouvez également essayer la méditation ou le yoga...


Enfin, boire beaucoup d'eau (1,5 L) par jour et dormir 7 à 8 heures par jour vous permet d'être en bonne forme physique et mentale quelle que soit votre situation, ne négligez pas ces points importants.


Conclusion

Le SIBO est donc une maladie assez atypique qui ne se soignent pas avec des médicaments mais avec des changements d'habitudes.

Certains antibiotiques sont parfois prescrits mais ils ne peuvent agir qu'à court terme, seul un traitement de fond avec une alimentation variée et équilibrée (fruits et légumes, légumineuses, graines, fruits secs, produits laitiers, féculents complets...) et une bonne hygiène de vie peuvent vous aider à long terme.

médecin avec u e blouse blanche touche une patiente pour la rassurer

Les antibiotiques peuvent en plus dégrader votre microbiote et être à l'origine du SIBO.

C'est une maladie qui a de très nombreuses causes différentes mais elle est la plupart du temps dû à une alimentation déséquilibrée ou à une mauvaise hygiène de vie.

Une alimentation déséquilibrée, c'est une alimentation qui comporte beaucoup de produits transformés et faite de fast-food ou de plats préparés.


Il est également important de manger bio pour éviter les pesticides.

Les aliments bio qui ont poussés dans une terre riche en humus (agriculture régénérative) favorisent la bonne santé de notre microbiote car ils sont plus riches en nutriments que les autres.

Des opérations chirurgicales, notamment gastro-intestinales ou gynécologiques peuvent également altérer la motricité intestinale et favoriser l'apparition du SIBO.

La mauvaise mastication et le stress favorisent aussi la maladie comme on l' expliqué plus haut.


La variété des causes fait que si vous êtes sujets à cette maladie et que vous ne prenez pas réellement de bonnes habitudes, le risque de rechutes est très élevé;

Le SIBO est difficile à diagnostiquer car les symptômes se confondent facilement avec ceux des troubles du Syndrome du Côlon irritable (SCI) ou de l’intestin irritable (SII) et les colopathies.

Même la maladie coeliaque (intolérance au gluten) ou l’allergie au lactose peuvent avoir des effets similaires au SIBO.

Cependant, si vous avez des troubles digestifs quels qu'ils soient, consulter un médecin et prenez soin de vous et de votre alimentation, tout devrait bien se passer. C'est tout pour aujourd'hui, à bientôt !

181 vues0 commentaire